Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Et si les formes sévères du Covid-19 étaient liées à une carence en cette vitamine?

CC0 / ikon / Свежие овощи
Свежие овощи - Sputnik France
S'abonner
En menant une recherche comparée sur un groupe composé de malades présentant des formes sévères du Covid-19 face à un autre de personnes non infectées, des scientifiques britanniques auraient établi un lien entre une carence en vitamine K et le développement de formes graves de la maladie, rapporte le Guardian.

Une carence en vitamine K peut être liée aux formes sévères du Covid-19, selon les recherches de scientifiques britanniques, relate le Guardian.

Dans le cadre d’une étude menée en partenariat avec l'Institut de recherche cardiovasculaire de Maastricht entre le 12 mars et le 11 avril, les scientifiques ont observé deux groupes des personnes. L’un était constitué de 184 patients hospitalisés pour une forme grave de Covid-19 en Hollande, et l’autre de personnes saines.

Des médicaments - Sputnik France
Un nouveau médicament contre une forme sévère du Covid-19 reçoit l’approbation du ministère russe de la Santé

Les formes sévères de Covid-19 provoquent la coagulation du sang et une dégradation des fibres élastiques situées dans les poumons ont constaté les scientifiques. Or, la vitamine K est un élément clé de la production de protéines qui régulent la coagulation, ainsi que de la protection des fibres des poumons qui se fontt attaquer par le coronavirus.

«Nous avons trouvé que les personnes qui sont mortes des suites du Covid-19 et qui se trouvaient en soins intensifs avaient des niveaux de vitamine K plus bas comparé aux personnes saines. Nous croyons qu'il y a un rapport entre la vitamine K et comment la maladie progresse», a dit Dr Rob Janssen.

Où trouver de la vitamine K?

La vitamine K, qui comprend plusieurs molécules telles notamment K1 et K2, peut être trouvée dans les œufs, les fromages bleus et les légumes verts, comme les épinards, par exemple.

Maintenant qu’un lien entre une carence en vitamine K et une forme grave de Covid-19 a été établi, les chercheurs souhaiteraient procéder à des essais cliniques, indique le quotidien britannique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала