Une société privée russe présente son projet de fusée pour le tourisme spatial - image

© Sputnik . Rosсosmos / Aller dans la banque de photosCosmonautes russes Antov Skhaperove et Alexandr Misourkine
Cosmonautes russes Antov Skhaperove et Alexandr Misourkine  - Sputnik France
Un lanceur ultraléger a été présenté par la société privée russe CosmoCourse qui planifie d’envoyer en orbite ses premiers touristes spatiaux vers 2025.

La société privée CosmoCourse a dévoilé le dessin et les caractéristiques principales de sa fusée ultralégère qui pourra être utilisée pour effectuer de courts séjours touristiques dans l’espace.

Espace - Sputnik France
La Russie se lance dans le tourisme spatial

Le projet participera au concours organisé par le groupe de travail Aeronet de l'Initiative nationale technologique (INT) lequel avait annoncé son intention de commander et de financer le développement de plusieurs lanceurs ultralégers. En 2020, 150.000 dollars sont prévus pour le développement d'au moins trois projets. À l'heure actuelle, la Russie ne dispose pas de fusées de ce type.

Son apparence et ses caractéristiques ont été présentées sur Facebook par Pavel Pouсhkine, PDG de CosmoCourse. Dans un commentaire accordé à Sputnik, il précise que les documents ont déjà été envoyés à l’INT.

Par ailleurs, il n’exclut pas que le projet puisse être modifié à l’avenir. Actuellement, il s’agit de la fusée que l’usine de CosmoCourse peut fabriquer, et ce sans financement extérieur de la part du secteur spatial russe.

La fusée en question fait 19 mètres et renferme deux étages. Elle est propulsée par neuf moteurs qui utilisent oxygène et kérosène. Le lanceur est capable de porter une charge utile d'environ 265 kilos à une hauteur de 500 kilomètres.

Vers un vol touristique dans l'espace

En août 2017, Roscosmos, agence chargée du programme spatial civil russe, a délivré à la société CosmoCourse une licence de tourisme spatial.

Le premier vol est prévu pour 2025. Un billet coûtera entre 200.000 et 250.000 dollars. Les voyageurs spatiaux pourront alors effectuer un vol de 15 minutes à une hauteur de 180-220 kilomètres et passeront entre cinq et six minutes en apesanteur. La société table sur 700 personnes intéressées par an.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала