Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Joe Biden «promet» que les militaires agiront contre Trump s’il refuse sa défaite

© AP Photo / Elise AmendolaJoe Biden
Joe Biden - Sputnik France
S'abonner
L’ancien vice-Président et actuel candidat démocrate le plus probable à l’élection présidentielle américaine, Joe Biden, a assuré sur CNN que Donald Trump sera délogé de la Maison-Blanche par les militaires s’il refuse de reconnaître sa défaite électorale.

Invité du Daily Show sur la chaîne de télévision CNN jeudi 11 juin, le candidat démocrate le plus plausible à la présidentielle américaine, Joe Biden, a affirmé que «sa plus grande préoccupation» était que le Président Donald Trump «essaie de voler cette élection» à venir.

Interrogé sur l’hypothèse d’une défaite de Donald Trump, après laquelle celui-ci refuserait de quitter ses fonctions, l’ancien vice-Président a exprimé sa certitude que les militaires interviendront.

«Je vous promets, je suis absolument convaincu, qu’ils vont l’éconduire promptement de la Maison-Blanche», a-t-il garanti.

«Nous ne sommes pas un État militaire»

Il a ajouté qu’il était «vachement fier» des militaires qui avaient récemment critiqué Donald Trump et que dans les forces armées «il y avait beaucoup de hauts gradés disant que nous ne sommes pas un État militaire».

Des manifestations aus USA contre le racisme et les violences policières après le meurtre de George Floyd (image d'illustration) - Sputnik France
Vers une guerre civile aux États-Unis? «Il y a péril en la demeure»
Le congressiste démocrate de la Louisiane Cedric Richmond a fait écho aux commentaires de Joe Biden. Lui aussi a évoqué une intervention militaire possible pour assurer le transfert du pouvoir si le Président sortant refuse de reconnaître sa défaite électorale.

«Je crois que les généraux et d’autres vont intervenir pour s’assurer qu’il y ait une transition pacifique du pouvoir», a-t-il annoncé.

Il avait été précédemment annoncé qu’un conflit avait éclaté entre le Président américain et le secrétaire à la Défense Mark Esper au sujet du recours à la force armée pour réprimer les protestations déclenchées par la mort de George Floyd.

Le refus du chef du Pentagone d’utiliser les troupes avait mis le Président en colère et l’avait incité à envisager le limogeage du militaire.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала