Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des Marocains ont tenté de manifester à Alger pour exiger leur rapatriement, mais la police est intervenue - photo

© Sputnik . Kamal LouadjAlger
Alger - Sputnik France
S'abonner
Bloqués en Algérie à cause du Covid-19, des Marocains ont essayé de se faire entendre avec un sit-in près du ministère algérien des Affaires étrangères, informe Le Soir d’Algérie qui précise que les forces de l’ordre sont intervenues. Le média a publié une photo de la manifestation.

Malgré le rapatriement d’Algérie de plusieurs centaines de ressortissants marocains entre fin mai et début juin, des dizaines de personnes sont toujours bloquées dans le pays à cause du Covid-19. Le 14 juin, ils ont tenté d’organiser une manifestation près du ministère des Affaires étrangères à Alger pour exprimer leur colère face au «refus de l’ambassadeur du royaume chérifien» de les recevoir, rapporte le quotidien Le Soir d’Algérie. Les forces de sécurité les ont empêchés d’avancer vers le ministère.

«Suite au refus de l’ambassadeur du Maroc de les recevoir, des ressortissants marocains ont tenté [dimanche, ndlr] après-midi d’organiser une marche en direction du siège du ministère des Affaires étrangères», écrit le quotidien. «Une tentative vite avortée par les forces de l’ordre qui ont bloqué les manifestants […] comme le montre notre photo», ajoute le média.

Plus de 600 personnes rapatriées

Drapeaux de l'Algérie et du Maroc - Sputnik France
«Agent du renseignement marocain»? Rien ne va plus entre Alger et Rabat suite au départ du consul du Maroc à Oran
Auparavant, deux opérations de rapatriement de Marocains bloqués en Algérie ont été effectuées par Royal Air Maroc (RAM), selon Hespress. Le premier, le 30 mai au départ d’Alger, a permis de rapatrier 306 ressortissants; le second, le 4 juin au départ d’Oran, concernait 301 Marocains.

Les deux opération se sont passées dans de bonnes conditions, «avec une bonne collaboration des autorités algériennes», ont confié des sources au site d’information marocain Le 360.

Depuis le début de la deuxième phase de rapatriement fin mai au Maroc, 1.103 personnes sont déjà rentrées chez elles au frais de l’État.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала