Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un gourou indien qui embrassait les patients atteints du Covid-19 pour les guérir est mort du virus

© Sputnik . Maxim Blinov / Aller dans la banque de photosle gourou mystique Sadhguru
le gourou mystique Sadhguru - Sputnik France
S'abonner
Le gourou indien Aslam Baba est décédé dans l’État du Madhya Pradesh après avoir baisé les mains de nombreux fidèles pour les «soigner» du coronavirus. Il avait été testé positif la veille de sa mort. Près de 50 personnes qui ont été en contact avec lui ont été placées en quarantaine.

Alors que les chercheurs du monde entier sont toujours à la recherche d’un vaccin contre le Covid-19, plusieurs superstitions continuent de se propager. C’est le cas en Inde, où de nombreux fidèles se sont rassemblés autour d’Aslam Baba, un gourou qui a promis de les soigner du coronavirus d’un simple baiser sur les mains. Jeudi 4 juin, il en est décédé un jour après avoir été testé positif, a rapporté le site The Print.

Dans le district de Ratlam, dans le Madhya Pradesh, plus de 50 personnes qui ont été en contact avec le «baba» ont été placées en quarantaine, avec déjà près de 20 cas positifs, selon le chef de la police locale. Au moment des faits, d’autres tests étaient encore en cours sur la population.

Un masque de protection - Sputnik France
Ces masques à l'effigie de leur porteur connaissent un franc succès en Inde - vidéo

Malgré la campagne de sensibilisation et le battage médiatique de l’administration, certaines personnes ont continué à fréquenter Aslam Baba et d’autres gourous dans l’espoir de se faire soigner. Une trentaine de babas ont été placés en quarantaine par mesure de précaution.

Le bilan en Inde

D’après le site Newsd, le nombre de cas dans l’État du Madhya Pradesh, au centre du pays, avait dépassé les 10.000 mercredi 10 juin, devenant le septième État indien à dépasser ce seuil. Le nombre de victimes s’élevait à 427.

À l’échelle nationale, plus de 340.000 cas ont été confirmés, pour près de 10.000 décès. Le pays vit toujours sous le confinement, prolongé jusqu’au 30 juin, mais avec certaines mesures de relâchement engagées par le gouvernement.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала