Drogué à la cocaïne, il fonce sur un véhicule de police après une course-poursuite

CC0 / qimono / Indicateur de vitesse
Indicateur de vitesse - Sputnik Afrique
La police a été prise à partie par un chauffard dans les Yvelines, dans une affaire ayant occasionnée plusieurs courses-poursuites. L’homme, qui a percuté deux fois le véhicule des forces de l’ordre, s’est révélé positif à la cocaïne.

Un automobiliste de 36 ans a été appréhendé dans les Yvelines après deux courses-poursuites et plusieurs démêlés avec la police, rapporte Le Parisien. 

Протестующие идут по мосту Моррисона во время митинга в связи с гибелью Джорджа Флойда в Портленде, штат Орегон, США - Sputnik Afrique
Un conducteur fonce sur une foule de manifestants «Black Lives Matter» à Portland – vidéo
Les événements ont eu lieu dans les environs de Trappes, durant la nuit du 20 au 21 juin.

Vers 2h du matin, les policiers ont tenté de contrôler un homme au volant d’une camionnette. Mais l’individu a refusé d’obtempérer et de se garer sur le bas-côté. Il a continué sa route, entraînant une première course-poursuite. Après quelques minutes, le chauffard s’est finalement arrêté, faisant mine d’obéir aux forces de l’ordre. Mais il s’est soudain ravisé et a enclenché la marche arrière, pour percuter le véhicule de police.

Une seconde course-poursuite s’est alors engagée. Et la même mésaventure s’est répétée: le suspect s’est arrêté, puis a changé d’avis pour percuter de nouveau la voiture des forces de l’ordre. Un policier, qui était cette fois-ci sorti, a évité de justesse d’être renversé, relate Le Parisien.

Un agent a alors tenté de briser la vitre de la camionnette pour attraper le chauffard, mais rien n’y a fait. L’homme a de nouveau réussi à s’enfuir.          

Positif à la cocaïne

Un peu plus tard, le conducteur a finalement décidé d’abandonner sa camionnette pour continuer à pied. Les policiers ont alors pu l’appréhender. Après un test de dépistage des stupéfiants, l’homme s’est révélé positif à la cocaïne. Il a fait un malaise quelques minutes après son arrestation et a dû être emmené au centre hospitalier André-Mignot du Chesnay-Rocquencourt, selon Le Parisien.

Une enquête a été ouverte et le chauffard doit être auditionné ce 22 juin, précise le quotidien.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала