Les États-Unis n’ont pas l’intention d’insister pour que la Russie quitte la Syrie

© Sputnik . Sergueï Mamontov / Aller dans la banque de photosLa Maison-Blanche
La Maison-Blanche - Sputnik France
Washington n’a pas l’intention de forcer la Russie à retirer ses troupes de Syrie, a déclaré le représentant spécial des États-Unis pour la Syrie lors d’une conférence en ligne à l'Institut du Moyen-Orient, tout en soulignant que les États-Unis s'étaient toujours opposés à la présence de la Russie dans le pays.

Les États-Unis n'insistent pas pour que la Russie retire ses troupes de Syrie mais veulent protéger les droits de la population civile du pays, selon James Jeffrey, représentant spécial des États-Unis pour la Syrie, qui a fait cette déclaration lors d'une conférence en ligne à l'Institut du Moyen-Orient à Washington.

L'ambassade russe à Washington - Sputnik France
Ingérence russe en Syrie et Libye? La Russie dénonce des «fake news» US «empoisonnant les relations» bilatérales
«Nous ne disons pas qu’Assad doit partir, nous voulons qu'Assad et son gouvernement changent de comportement», a-t-il souligné.

Il a précisé que les États-Unis s'étaient toujours opposés à la présence de la Russie en Syrie.

Mais Washington ne veut pas obliger Moscou à retirer ses troupes. James Jeffrey a ajouté que les autorités américaines voulaient revenir «à la situation de 2011», alors qu'il n'y avait pas d'armée russe ou iranienne dans la république arabe.

Nouvelles sanctions

Les États-Unis ont renforcé le régime de sanctions en place contre Damas. Intitulées Loi César, les nouvelles sanctions sont entrées en vigueur ce 17 juin. Washington a indiqué punir 39 personnes et entités, dont le Président Bachar el-Assad et son épouse.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала