Refusant de regagner sa cellule, il casse le nez d’un policier en plein commissariat à Agen

Un policier a eu le nez brisé le 21 juin au commissariat d’Agen après avoir reçu un violent coup de pied de la part d’un homme qui avait été placé en garde à vue pour avoir saccagé l’appartement de sa compagne.

Un homme, placé en garde à vue et qui refusait de regagner sa cellule, a cassé dimanche 21 juin le nez d’un policier en lui assénant un violent coup de pied au visage au commissariat d’Agen, rapporte Sud-Ouest.

Emeutes à Stuttgart, en Allemagne - Sputnik France
«Scènes dignes d'une guerre civile»: un contrôle de police provoque le chaos en Allemagne – vidéos choc
L’homme avait été interpellé la veille pour avoir saccagé l’appartement de sa compagne qui voulait rompre. Après avoir été auditionné, il devait regagner sa cellule, mais il a refusé. La situation a dégénéré et c’est à ce moment-là qu’il a donné un coup de pied au visage d’un des policiers qui tentaient de le maîtriser.

Ce dernier a eu ses lunettes cassées et son nez fracturé. La blessure a été confirmée en début d’après-midi par une radio effectuée aux urgences. Le fonctionnaire de police s'est vu prescrire 10 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

Deux autres policiers blessés

Il n’est pas le seul à avoir été blessé ce même week-end dans la même ville. Deux autres policiers d’Agen l’ont également été dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 juin après être intervenus dans une rixe opposant une centaine de personnes issues de deux bandes rivales. L’une des victimes s’est vu également attribuer 10 jours d’ITT. Deux individus ont été interpellés et placés en garde à vue.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала