Un policier percuté au visage par un ado en moto volée durant un rodéo sauvage près de Paris

CC BY 2.0 / Mic / Police voiture Véhicule de police, photo d'illustration
Véhicule de police, photo d'illustration  - Sputnik Afrique
Suite à un rodéo sauvage, un adolescent a foncé à moto sur un policier venu l’interpeller. L’individu a cabré son engin, atteignant l’agent au thorax et au visage. Le policier et son agresseur souffrent de blessures légères.

Un individu a percuté un policier avec une moto-cross, rapporte Le Parisien ce mercredi 24 juin. Les faits se sont déroulés à Conflans-Sainte-Honorine, en région parisienne, suite à un appel de riverains excédés, qui se plaignaient d’un rodéo sauvage sous leurs fenêtres.

Route (image d'illustration) - Sputnik Afrique
Après un rodéo sauvage, les contrevenants attaquent le commissariat avec des tirs de mortiers près de Lyon

Un adolescent de 16 ans, sur une moto volée, s’amusait en effet à faire des roues arrière dans les environs. La police est donc intervenue pour faire cesser le tapage.

Afin d’éviter un accident, les forces de l’ordre sont descendues de voiture, rapporte Le Parisien. Un agent s’est approché de l’adolescent en marchant. Mais le jeune homme a alors voulu prendre la fuite et a foncé sur le fonctionnaire de police. Il a cabré sa moto devant lui, l’atteignant avec sa roue au visage et au thorax.

Ce contact a projeté l’agent six mètres plus loin, relate Le Parisien. Le motard a lui aussi chuté et percuté une voiture garée à proximité.

Blessures légères

Le policier est néanmoins parvenu à se relever et à rattraper l’adolescent, qui essayait à nouveau de fuir.

Didier Lallement - Sputnik Afrique
Le préfet Lallement aurait du mal à recruter des «voltigeurs» pour sa nouvelle brigade motorisée

Les deux protagonistes ont par la suite été conduits à l’hôpital de Poissy. L’adolescent souffre d’une écorchure à la jambe et le policier présente plusieurs contusions. Leurs jours ne sont pas en danger, rapporte Le Parisien.

Le jeune homme a été placé en garde à vue pour «faits de violence volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique» et «recel de vol».

Le 25 mai dernier, Christophe Castaner avait annoncé vouloir lutter contre les rodéos urbains, avec la mise en place d’un «nouveau plan d’action». Il avait réfuté les critiques de laxisme, affirmant qu’il n’y avait «pas d’impunité» pour ces infractions.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала