Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie explique pourquoi elle quitte le mécanisme de déconfliction de l’Onu en Syrie

© Sputnik . Mikhail Alaeddine / Aller dans la banque de photosPolice militaire russe à Idlib
Police militaire russe à Idlib - Sputnik France
S'abonner
La Russie a décidé de cesser de participer au mécanisme de déconfliction des Nations unies dans le nord-ouest de la Syrie parce qu’il a été utilisé par des terroristes, a expliqué Vassili Nebenzia, représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu.

S’exprimant ce lundi 29 juin lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’Onu, Vassili Nebenzia a évoqué des «imperfections» au sein du mécanisme de déconfliction des Nations unies en Syrie qui poussaient la Russie à le quitter.

«Nos propres enquêtes ont montré à plusieurs reprises que certains des sites [utilisé dans le cadre du mécanisme, ndlr] étaient en fait utilisés comme quartiers généraux des terroristes, de sorte qu'ils ne pouvaient pas bénéficier d'un statut humanitaire», a-t-il déclaré.

Des sources anonymes

L'ambassadeur de Russie a ajouté que l'un des principaux problèmes était que l'Onu recevait des informations de sources anonymes.

La Maison-Blanche - Sputnik France
Les États-Unis n’ont pas l’intention d’insister pour que la Russie quitte la Syrie

«Nous suggérons qu'à partir de maintenant, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies résolve directement le problème de déconfliction avec les autorités syriennes. Ce sera mieux», a-t-il indiqué.

D’après lui, les forces aérospatiales russes utilisent un système efficace de vérification des cibles ce qui exclut la possibilité d'attaques contre des cibles civiles.

Le secrétaire général adjoint de l'Organisation pour les Affaires humanitaires, Mark Lowcock a indiqué lundi 29 juin lors d'une réunion du Conseil de sécurité que, le 23 juin, la Russie avait informé les Nations unies qu'elle ne participerait plus au mécanisme de déconfliction en Syrie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала