Alors que le monde se prépare à la 5G, le métro de Paris passe à la 4G avec quatre ans de retard

© SputnikMétro de Paris
Métro de Paris - Sputnik Afrique
Avec quatre ans de retard, le métro parisien est enfin couvert à 100% par la 4G, annonce la RATP ce lundi 29 juin, quand le monde entier se prépare à l’arrivée de la 5G.

Tandis qu’il était prévu que le métro parisien soit couvert par la 4G en 2016, la RATP n’annonce qu’en 2020 que cela a été mis en place, c’est-à-dire quand le monde se prépare à la 5G.

le métro parisien - Sputnik Afrique
Port du masque: cette station de métro à Paris bénéficie désormais d'une technologie de détection faciale

Désormais, les usagers du métro de la capitale parisienne peuvent bénéficier d’une connexion 4G sur l’ensemble du réseau, selon le communiqué commun envoyé par la RATP, Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free.

«Accéder depuis son smartphone aux informations essentielles du quotidien est désormais possible sur le réseau RATP grâce à une couverture à 100% en 4G. Les voyageurs peuvent désormais accéder au très haut débit mobile en station, mais également dans les tunnels et à bord des trains», précise la publication.

Le document évoque le fait que «pour déployer ces technologies sur l’ensemble du réseau, la RATP et les opérateurs de téléphonie ont dû gérer en parfaite coopération de nombreuses contraintes techniques avec l’installation de 300 km de câbles, 3.000 antennes et 280 locaux techniques sur des infrastructures souvent souterraines et parfois centenaires».

Paris n’est pas la première ville à voir la couverture en 4G de son métro en France. Ainsi, ceux de Rennes et de Toulouse, en sont déjà équipés.

Métro de Paris (image d'illustration) - Sputnik Afrique
Il meurt écrasé par le métro à Paris bousculé par des amis alors qu’il urinait sur les rails

Des défis techniques et du retard

À l’origine, la RATP s’était donné trois ans en 2013 pour couvrir l’ensemble de ses 320 stations, rappelle Les Échos. Fin 2017, cependant, seul un tiers du réseau avait été raccordé à la 4G. De ce fait, le but des 100 % avait été repoussé à la fin 2019. Ainsi, la couverture complète a pris sept ans au total au lieu des trois prévus.

Parmi les défis techniques rencontrés, la RATP évoque le fait d’avoir été obligée de dégager de l'espace pour que les opérateurs installent un local technique par station.

De plus, trois petits centres de données ont été placés à l'extérieur du métro de la capitale parisienne, car ils génèrent de la chaleur et sont très compliqués à réfrigérer.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала