«Ce n'est plus possible»: un ministre français assure qu’il veut mettre fin aux «billets d’avion à 10 euros»

Le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari s’est exprimé sur RMC et BFM TV contre les modèles qui ont prospéré en Europe et «ont fabriqué des précaires dans le travail», en promettant que «les billets d'avion à 10 euros, ce n'est plus possible».

Invité sur RMC et BFM TV, le secrétaire d'État français aux Transports a dénoncé les modèles qui ont prospéré en Europe et «ont fabriqué des précaires dans le travail».

Dans la cabine d'un avion - Sputnik France
Par «peur du coronavirus», un homme d’affaires «loue» un A320 pour quatre personnes en achetant toutes les places

Il a précisé que, d’après lui, il faut «une régulation fiscale et sociale» en soulignant que «les billets d'avion à 10 euros, ce n'est plus possible».

«On a laissé prospérer en Europe des modèles qui sont des modèles datés qui honnêtement ont fabriqué des précaires dans le travail et je crois que, dans le monde d'après, ce n'est plus possible», a martelé Jean-Baptiste Djebbari lors d’une émission ce mercredi 1er juillet.

L’Autriche fait le premier pas

C’est l’Autriche qui avait été la première à mettre en place début juin une régulation contenant des mesures visant des compagnies à bas coûts pour les empêcher de proposer des billets dont le prix est inférieur aux taxes et aux frais réels en ce qui concerne le transport aérien.

«Il n'y aura plus à l'avenir de tickets à bas coûts sur le dos du climat et des salariés. Dans l'UE, nous sommes pionniers contre le dumping des low-cost», a alors souligné la ministre de l'Environnement Leonore Gewessler.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала