Poutine qualifie les sanctions américaines contre la Syrie d'«illégales»

© Sputnik . ALexeï Nikolski / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine (photo d'archives)
Vladimir Poutine (photo d'archives) - Sputnik Afrique
Les sanctions imposées à la Syrie hors du cadre du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies ont été qualifiées d’«illégales» par Vladimir Poutine lors d’une entrevue en vidéo avec les dirigeants de l’Iran et de la Turquie sur la Syrie tenue ce mercredi 1er juillet.

Les sanctions américaines contre la Syrie sont illégales, elles ajoutent des problèmes et sont nuisibles à l'économie de la République arabe, selon les estimations de Vladimir Poutine.

Le Kremlin de Moscou - Sputnik Afrique
Poutine ordonne de négocier l'élargissement des bases russes en Syrie
«Le conflit en Syrie, la confrontation avec les terroristes se poursuit depuis des années et a naturellement des répercussions sur la situation économique du pays. Les sanctions imposées à la Syrie en dehors du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies, c’est-à-dire des sanctions illégales, ont également un effet négatif», a déclaré le Président russe lors d’une rencontre virtuelle.

Les Présidents de la Russie, de l'Iran et de la Turquie ont organisé ce mercredi 1er juillet une vidéoconférence sur la Syrie, le face-à-face devait avoir lieu à Téhéran, mais le coronavirus a dû le reporter.

Entre autres sujets, les dirigeants ont manifesté leur soutien aux réfugiés pour qu’ils retrouvent une vie normale.

L’aide humanitaire en dépit des sanctions

Qui plus est, Vladimir Poutine a évoqué la nécessité d’organiser l’aide humanitaire malgré les sanctions visant la Syrie.

«En outre, de nouvelles sanctions ont encore été imposées, visant certainement à étouffer économiquement la République arabe syrienne. C'est pourquoi il est important de réfléchir à la manière dont nous pourrions mettre en place une aide humanitaire appropriée et soutenir le peuple syrien», a précisé le dirigeant russe.

Le Président russe s'est également dit prêt à venir à Téhéran dès que les conditions le permettront.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала