Refusant de rendre l’or du Venezuela à Maduro, la justice britannique reconnait Guaido comme Président

CC BY-SA 2.0 / Michael Mandiberg / GoldUn lingot d’or (archive photo)
Un lingot d’or (archive photo) - Sputnik France
La justice britannique a déclaré juger Juan Gauido comme le Président par intérim du Venezuela alors que la banque centrale du Venezuela et celle d'Angleterre s'affrontent dans une affaire visant à définir l’autorité pouvant disposer de l’or en dépôt à la Banque d’Angleterre.

La justice britannique a annoncé jeudi avoir jugé «sans équivoque» la reconnaissance de l’opposant Juan Guaido comme «Président par intérim» du Venezuela, dans une affaire visant à définir l’autorité pouvant disposer de l’or du pays en dépôt à la Banque d’Angleterre, relate l'AFP.

Lingots d'or - Sputnik France
Le prix de l’or augmente encore sur fond des craintes d’une deuxième vague de Covid-19
«Le gouvernement britannique reconnait M. Guaido en tant que Président constitutionnel par intérim du Venezuela» et «en vertu de la doctrine "une seule voix", la cour doit accepter cette déclaration comme sans équivoque», a écrit le juge Nigel Teare dans sa décision, tandis que la Banque centrale du Venezuela a annoncé qu’elle allait faire appel.

Ce jugement «ignore entièrement la réalité de la situation sur le terrain», a fait valoir Sarosh Zaiwalla, l’avocat de la BCV.

L’or en dépôt à la Banque d’Angleterre

Depuis la reconnaissance par le ministre des Affaires étrangères de l’opposant Juan Guaido, alors président de l’Assemblée nationale du Venezuela, en tant que président par intérim du pays en février 2019, la Banque d’Angleterre a systématiquement refusé à Caracas de lui rendre une partie de ses réserves d’or entreposée en son sein.

Nicolas Maduro - Sputnik France
Maduro donne 72h à l'ambassadrice de l'UE pour quitter le Venezuela
Mais durant les audiences, les avocats de l’institut monétaire vénézuélien avaient fait valoir que, à travers ses relations diplomatiques avec le président Nicolas Maduro, le Royaume-Uni reconnaissait le régime, même s’il ne l’approuvait pas.

Le Venezuela a effectué plusieurs demandes pour récupérer l’équivalent d’un milliard de dollars (environ 886 millions d’euros) de lingots, tandis que Juan Guaido a écrit à deux reprises à la BoE pour lui enjoindre de rejeter ces demandes de Caracas.

Face aux refus de la BoE, la Banque centrale du Venezuela avait donc fini par assigner la Banque d’Angleterre devant un tribunal, faisant valoir qu’elle avait besoin de ces fonds pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

«Ce résultat va encore retarder les choses, au détriment des Vénézuéliens dont la vie est menacée», a d’ailleurs regretté M. Zaiwalla.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала