Un passager de l’Airbus qui a évité une collision avec un Boeing dans le ciel russe raconte

© Sputnik . Vitali Timkiv / Aller dans la banque de photosUn Airbus de S7 Airlines
Un Airbus de S7 Airlines - Sputnik France
Un étudiant qui se trouvait à bord de l’Airbus A320 de la compagnie aérienne S7, qui a failli entrer en collision ce jeudi 2 juillet avec un Boeing 777 d’Emirates dans le ciel de la Russie, a raconté les détails de cet incident qui aurait pu coûter la vie à des centaines de personnes.

Le Russe Yaroslav Tiaglo s’est confié au média Lenta sur ce qui s’est passé à bord de l’Airbus A320 qui a pu éviter ce jeudi 2 juillet une collision avec un Boeing 777 émirati au-dessus du sud de la Russie.

Il a raconté notamment que l’avion avait décollé à l'heure prévue, a pris de l'altitude et à un moment donné le pilote a effectué plusieurs manœuvres brusques qui ont effrayé les personnes à bord.

«Ils ont volé, tout allait bien, mais ensuite le pilote a fait un virage, l'avion s'est brusquement écarté, a pris un virage. À ce moment, l'alarme s'est déclenchée, les masques à oxygène sont tombés, mais nous n'avons même pas eu le temps de les mettre. Je me suis assis près du hublot et j'ai vu un Boeing, il a clignoté avec un feu et était comme un peu plus haut. J'ai eu peur, pour être honnête, que nous nous écrasions, parce que je suis encore jeune, je n'ai même pas d'enfant», a-t-il raconté.

Il a en outre ajouté que les hôtesses de l’air avaient fait preuve d’un sang-froid exceptionnel et après l’incident avaient proposé aux passages de déjeuner comme si rien ne s’était passé.

un Airbus de la compagnie S7 Airlines, image d'illustration - Sputnik France
Une collision entre un Airbus et un Boeing évitée dans le ciel russe

D’après lui, les passagers ont remercié les pilotes avec des applaudissements et ont quitté l'avion, ne réalisant même pas ce qui s'était passé.

«Je pensais que la façon dont nous avons volé était normale mais il s'avère qu'à ce moment-là ma vie était en jeu. Je tiens à remercier les pilotes pour leur travail », a-t-il conclu.

Le rapprochement dangereux

D’après le quotidien Izvestia, un Airbus A320 de la compagnie aérienne S7 qui assurait la liaison entre Rostov-sur-le-Don et Moscou se trouvait à sept kilomètres du Boeing 777 de la compagnie Emirates qui reliait Oslo à Dubaï. Selon la compagnie S7, les équipages des deux appareils ont agi avec professionnalisme.

En outre, dans une interview accordée à Sputnik, le service de presse de S7 a révélé que les avions modernes étaient équipés d’un système qui alerte l'équipage d’éventuelles collisions. En cas de danger, il donne l'ordre de descendre ou de monter et les pilotes ont la possibilité de manœuvrer en toute sécurité même si aucune instruction n'a été reçue du centre de contrôle.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала