Un robot capable de tuer le coronavirus est testé à Bahreïn – vidéo

Dédié à la désinfection des pièces, un robot à rayonnement ultra-violet a été élaboré par des ingénieurs bahreïniens. Il élimine jusqu’au 90% des micro-organismes, dont le coronavirus, en attaquant leur ADN.

Un robot capable de tuer le coronavirus et d’autres micro-organismes sur les surfaces via l’émission de rayons ultra-violets a été mis au point au royaume de Bahreïn, rapporte le Gulf News.

Comme ses rayons sont assez puissants pour détruire l’ADN du coronavirus, les spécialistes estiment qu’il peut éliminer jusqu’au 90% de tous les micro-organismes qui y sont exposés pendant 30 minutes. Ce processus est appelé l’irradiation germicide ultra-violette.

​De plus, ces machines ont été conçues pour parler 12 langues, mesurer la température corporelle, identifier les patients à l’aide de la reconnaissance faciale, répondre aux commandes vocales du personnel.

Un robot russe de la société Promobot - Sputnik France
Un robot russe engagé par la police des Émirats arabes unis - photos
Cependant, les humains doivent quitter la pièce où se déroule le nettoyage aux rayons UV car leur puissance peut également endommager les cellules humaines. C’est la raison pour laquelle ce robot fonctionne automatiquement pendant ses tâches.

Le dispositif est actuellement testé en milieu industriel avant d’être mis en vente.

Cette technologie a été qualifiée de «révolution médicale» par le docteur Waleed Al Manea, du ministère de la Santé de Bahreïn:

«Nous avons commencé à utiliser les robots dans les installations d'isolement et de traitement dans le cadre de la phase expérimentale pour les utiliser ensuite dans le secteur de la santé. Il s'agit certainement d'une nouvelle révolution médicale et nous voulons vérifier les avantages que les patients et le personnel peuvent obtenir. Cette nouvelle technologie aidera les médecins et les infirmières à évaluer l'efficacité des robots et à les intégrer dans leur travail quotidien».

Microsoft  - Sputnik France
Microsoft licencie une trentaine de journalistes et les remplace par des robots
Cette innovation s’inscrit dans la série des robots nettoyeurs fonctionnant au rayonnement ultra-violet pour détruire différents virus. Les machines sont déployées aux États-Unis, au Danemark et en Chine.

Robots lors de la pandémie

La pandémie de coronavirus a suscité une flambée de la demande pour les robots destinés au secteur hospitalier pour la désinfection, l’accueil des patients, la prise de la température corporelle et d’autres soins.

Un robot spécifique a été mis en place à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Il permet aux proches de rendre visite virtuellement aux malades. À Singapour, un autre type de machine veille au respect de la distanciation sociale dans les espaces publics.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала