Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Archaïque» et «discriminatoire»: le nom d’une station de métro de Berlin va bientôt changer

S'abonner
Une station du métro de Berlin s’apprête à changer d’appellation, celle qu’elle porte actuellement pouvant être jugée «raciste», a annoncé l’opérateur des transports en commun de la ville.

La Berliner Verkehrsbetriebe (BVG), l'entreprise qui exploite les réseaux de métro, tramway et bus de Berlin, a annoncé ce 3 juillet que la station de métro Mohrenstrasse serait renommée pour porter le nom du compositeur russe Mikhaïl Glinka, tout comme une rue située à côté.

Elle rappelle dans un communiqué que la station a été ouverte en 1908 et a eu différentes appellations pour prendre celle qu’elle porte actuellement en 1991.

«Par compréhension et respect du débat parfois controversé sur le nom de la rue, BVG a décidé de ne plus continuer à l'utiliser pour la station de métro. En tant qu'entreprise cosmopolite et l'un des plus grands employeurs de la capitale, BVG rejette toutes les formes de racisme ou autres discriminations», a-t-elle indiqué.

Die Welt rappelle dans ce contexte que des militants font pression depuis plusieurs années sur les autorités pour obtenir le changement de nom de cette station. Le débat a été relancé à la suite de la mort de l'Américain George Floyd.

«Archaïque» et «discriminatoire»

Cet homicide aux États-Unis a soulevé une vague de manifestations contre la violence policière et le racisme dans le monde entier.

«Ce qui a contribué à la décision», a déclaré au Morgenpost la porte-parole de BVG, Petra Nelken.

Un CRS lors d'une manifestation des Gilets jaunes - Sputnik France
Ce lien mondialiste qui connecte les crises du terrorisme, Gilets jaunes, coronavirus, Adama Traoré et George Floyd
En effet, Mohrenstrasse peut être considérée comme «raciste» puisque dérivée du terme latin «mauri» qui reviendra en français sous la forme «maure». Selon le dictionnaire de langue allemande Duden, Mohr est un terme dépassé pour les personnes d’ascendance africaine, qui est considéré aujourd’hui comme «archaïque» et «discriminatoire».

Fin juin, la pharmacie Mohren Apotheke de Vienne avait renoncé au premier mot de son nom, utilisé à l’époque pour désigner les esclaves africains, expliquant toutefois dans un message sur son site qu’au Moyen Âge, de nombreux médicaments étaient acheminés en Europe depuis l’Afrique et les pays orientaux, ce qui explique l’apparition du mot dans les noms de plusieurs pharmacies.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала