Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne

© Sputnik . Igor Zarembo / Aller dans la banque de photosUne clinique de Berlin pendant la pandémie de coronavirus
Une clinique de Berlin pendant la pandémie de coronavirus - Sputnik France
L’Allemagne, le pays le plus peuplé de l’UE, serait l’un des moins touchés par la pandémie de Covid-19 avec un taux de mortalité relativement faible par rapport à la France ou à l’Italie. Un épidémiologiste allemand, Tobias Kurth, croit en connaître les causes, selon le média russe RBC.

Le nombre de décès assez bas dus au Covid-19 enregistrés en Allemagne pourrait s’expliquer par la force du système national de santé publique et les particularités de la mentalité allemande, a déclaré l’épidémiologiste allemand Tobias Kurth, dans une interview au média russe RBC.

«Nous avons eu le temps pour nous préparer à l’épidémie. Nous comprenions que le virus devait bientôt nous atteindre. Notre système de santé était déjà bien préparé, mais nous l’avons renforcé davantage» ce qui a permis de ralentir les rythmes de propagation du coronavirus, a notamment indiqué M.Kurth.

Selon lui, les autorités allemandes ont notamment garanti un nombre suffisant de lits d’hôpital, ont organisé de nombreux tests de dépistage dès le début de l’épidémie.

Les familles moins soudées mais plus saines?

Les particularités de la société allemande où les différentes générations d’une même famille n’habitent pas ensemble, pourraient être une autre cause du faible taux de mortalité dans le pays pendant l’épidémie, selon lui.

Une calculatrice - Sputnik France
Un calculateur évaluant le risque de décès par Covid-19 a été créé en Europe
Les personnes âgées sont ainsi moins exposées au danger d’être contaminées par leurs enfants et petits-enfants.

Par contre, en Europe méridionale, les grands-parents «sont plus intégrés dans les familles et habitent avec leurs proches».

«Si un membre de la famille a attrapé le Covid-19, le risque de contamination des parents âgés augmente automatiquement et nous savons que le risque de décès est très élevé pour les personnes âgées. On a alors un tout autre taux de mortalité qu’en Allemagne», a noté M.Kurth.

Selon un nouveau bilan de l'Université Johns-Hopkins, 197.184 personnes ont été testées positives au Covid-19 en Allemagne au 4 juillet, contre 241.184 en Italie et 204.222 en France. Plus de 9.000 patients allemands sont décédés et 181.000 personnes se sont rétablies.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала