Trump qualifie les États-Unis de vainqueurs du communisme et du nazisme

© AP Photo / Alex BrandonDonald Trump
Donald Trump - Sputnik France
Dans son discours prononcé dans le cadre de la célébration du jour de l’Indépendance samedi 4 juillet, Donald Trump a affirmé que les États-Unis avaient vaincu les nazis et les communistes et qu’ils étaient en train de vaincre la gauche radicale.

Intervenant samedi 4 juillet dans le cadre de l’événement Salut à l’Amérique à l’occasion du jour de l’Indépendance Donald Trump est monté au créneau pour défendre les «héros américains» et rendre hommage à leurs exploits.

«Les héros américains ont vaincu les nazis, détrôné les fascistes, renversé les communistes, sauvé les valeurs américaines, défendu les principes américains et chassé les terroristes jusqu'au bout du monde», a-t-il déclaré.

Il a affirmé que le même sort attend les participants aux débordements se produisant dans le pays.

«Nous sommes en train de vaincre la gauche radicale, les marxistes, les anarchistes, les agitateurs et les gens qui, dans de nombreux cas, n’ont absolument aucune idée de ce qu’ils font», a-t-il détaillé.

Il a promis de ne jamais laisser «une foule en colère détruire nos statues, effacer notre histoire, endoctriner nos enfants et fouler aux pieds nos libertés».

Promesses de prison contre les destructeurs de statues

Un drapeau américain - Sputnik France
Un drapeau US brûlé devant la Maison-Blanche sous des slogans «l’Amérique n’a jamais été grande»
Le Président américain s’était déjà exprimé sur les participants aux violences en les qualifiant de terroristes. Il avait même ordonné d’arrêter tous ceux qui tentaient de détruire ou de vandaliser des statues sur le territoire américain en les menaçant de prison.

Des manifestations accompagnées de violences ont gagné des dizaines de villes américaines après le meurtre de George Floyd à Minneapolis. Elles se déroulent notamment à Los Angeles, San Francisco, Denver, New York, Indianapolis, Boston, Detroit et dans de nombreuses autres villes.

Ces manifestations donnent lieu à la destruction des statues des confédérés et même de Christophe Colomb que les militants accusent de génocide de la population indigène.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала