Belloubet au bord des larmes pendant sa passation de pouvoir à Éric Dupond-Moretti

© AP Photo / Christophe Enala garde des Sceaux Nicole Belloubet
la garde des Sceaux Nicole Belloubet  - Sputnik France
Nicole Belloubet a fait montre de son émotion au moment de quitter son poste de garde des Sceaux au profit d’Éric Dupond-Moretti. Le profil de son successeur ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique.

La passation de pouvoir au ministère de la Justice a été marquée par l’émotion de Nicole Belloubet, remettant son poste entre les mains de son successeur Éric Dupond-Moretti. L’ancienne ministre, écartée par le denier remaniement, a en effet conclu son discours de départ les larmes aux yeux et d’une voix étranglée.

«Vous allez continuer maintenant cher Éric, vous allez continuer avec tous ces gens, tous ces amis qui sont formidables. Je vous souhaite d’être heureux», a déclaré Nicole Belloubet avec difficulté.

L’ancienne pensionnaire de la Place Vendôme a ensuite procédé à la traditionnelle remise des sceaux, tournant un instant le dos au public pour masquer son embarras. Elle a ensuite cédé la parole à Éric Dupond-Moretti.

Une nomination polémique

La nomination d’Éric Dupond-Moretti au poste de garde des Sceaux a suscité diverses réactions politiques.

Eric Dupond-Moretti  - Sputnik France
Dupond-Moretti répond aux magistrats qui qualifient sa nomination de «déclaration de guerre»

Jean-Luc Mélenchon y a vu un signe d’espoir, expliquant qu’avec Darmanin nommé à l’Intérieur «ils doivent rétablir la dignité et l’honneur». D’autres, comme le député européen Gilbert Collard ont été plus critiques, dénonçant un «sacré coup de pied au c*** à la dignité des magistrats».

L’USM, syndicat majoritaire chez les magistrats, avait pour sa part parlé d’une «déclaration de guerre à la magistrature», rapporte l’AFP.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала