Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pékin voit des «motifs cachés» dans l'envoi de porte-avions US en mer de Chine méridionale

S'abonner
Après avoir dénoncé les manœuvres chinoises à proximité des îles Paracels, un archipel revendiqué par le Vietnam, la Chine et Taïwan, les États-Unis y ont envoyé deux porte-avions. Bien que les exercices se soient déroulés sans incident, Pékin a accusé Washington de vouloir semer le trouble entre la Chine et les pays d'Asie du Sud-Est.

La Chine a accusé lundi 6 juillet les États-Unis d'avoir des «motifs cachés» dans l’envoi de deux porte-avions en mer de Chine méridionale contestée, alors que des exercices chinois s’y sont déroulés sans incident, informe le South China Morning Post.

«Les États-Unis ont intentionnellement procédé à un déploiement militaire pour des exercices à grande échelle dans la mer de Chine méridionale afin de montrer leurs muscles», a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, avant d’ajouter: «Ils ont des motifs cachés. Les États-Unis créent des divisions entre les nations de la région et militarisent la mer de Chine méridionale».

Exercices maritimes chinois

Le porte-avions américain à propulsion nucléaire USS Ronald Reagan - Sputnik France
Le Pentagone envoie des porte-avions en mer de Chine méridionale où Pékin effectue des exercices
Les États-Unis ont envoyé deux porte-avions en mer de Chine méridionale quelques jours après avoir dénoncé les exercices que la Chine a commencé à mener mercredi 1er juillet autour de l’archipel des Paracels, un groupe d’îles entre la Chine et le Vietnam revendiqué par ces deux pays ainsi que par Taïwan. Ces activités à proximité des Paracels sont pourtant effectuées chaque année par la Chine afin d’y affirmer sa souveraineté, a rappelé l’AFP.

Selon le contre-amiral George Wickoff, commandant de l’équipe d’attaque de l’USS Ronald Reagan, l’objectif est d’envoyer un message clair aux partenaires et alliés, celui que les États-Unis sont engagés dans la sécurité et la stabilité régionales.

Cette situation autour d’une zone contestée s’ajoute à la série de tensions entre Pékin et Washington, entre les relations commerciales, la situation à Hong Kong, la pandémie de coronavirus ou encore le refus de la Chine de participer aux négociations sur le contrôle des armes.
 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала