La Russie envisage d'imposer des sanctions contre les pays baltes en raison de l'interdiction de RT et Sputnik

© Sputnik . Vladimir FedorenkoLe Conseil de la Fédération russe
Le Conseil de la Fédération russe - Sputnik France
Face à l’interdiction d’émission émise contre RT et Sputnik par la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie, la chambre haute du Parlement russe a décidé de réagir en exhortant le ministère des Affaires étrangères à imposer des sanctions contre les autorités de ces pays.

Le Conseil de la Fédération, chambre haute du Parlement russe, a appelé ce vendredi 10 juillet le ministère russe des Affaires étrangères et d'autres autorités exécutives pour demander que soient imposées des sanctions contre les autorités des pays baltes en raison de la situation autour de RT et de Sputnik.

«La Commission intérimaire du Conseil de la Fédération appelle le ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie et les autres organes exécutifs de la Fédération de Russie à étudier dans le cadre de leurs compétences la possibilité d'introduire des mesures politiques et autres réciproques contre les autorités de la Lituanie, de la Lettonie et de l'Estonie, lesquelles violent gravement les principes de la liberté d'expression et de la diffusion d'informations, ainsi que leurs obligations face aux organisations internationales», indique le communiqué.

Andreï Klichas, président du comité du Conseil de la Fédération sur la législation constitutionnelle, a déclaré à Sputnik qu’il soutiendrait cette prise de position.

«Ces actions d'États étrangers ne doivent pas rester sans réponse. Il est nécessaire d'imposer des sanctions de la part de la Russie contre les responsables qui violent les droits des médias russes», a-t-il indiqué.

Interdiction d’émission dans les pays baltes

Logo de Sputnik - Sputnik France
La France attise les hostilités autour de Sputnik et RT et «appelle le public à les boycotter», dénonce Moscou
Les pays baltes ont interdit d’émission sur leur territoire les médias russes Sputnik et RT.

Ainsi, RT a vu le 30 juin sept de ses chaînes frappées d’interdiction par le Conseil national letton des médias. Celles visées sont RT, RT HD, RT arabe, RT espagnol, RT Documentary HD, RT Documentary, RT TV.

L’organisme justifie sa décision en arguant que RT est la propriété de Dmitri Kisselev, personnalité russe sous le coup de sanctions de la part de l’UE. Le Conseil exhorte en outre les autres pays de l’Union Européenne à sévir de même.

Indignation des autorités russes

Les autorités russes ont fustigé cette forme de harcèlement.

Le ministère des Affaires étrangères a ainsi indiqué que cette interdiction «illustre clairement ce que deviennent dans la pratique les déclarations démagogiques de Vilnius, Riga et Tallinn à propos des principes démocratiques et de la liberté d’expression».

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a appelé le 30 juin la Lettonie à annuler cette décision, indique un communiqué d’Anthony Bellange, secrétaire général de la Fédération et mis à la disposition d’un média russe.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала