Un contrôleur mis à terre à Lyon pour avoir demandé à un usager du métro de mettre son masque

Un quadragénaire a été arrêté à Lyon pour avoir jeté au sol un agent des Transports en commun lyonnais, a rapporté Le Progrès. Prétextant souffrir de la chaleur, il avait refusé de mettre son masque dans le métro. Il a été placé en garde à vue et sera jugé prochainement en comparution immédiate.

Vendredi 10 juillet dans l’après-midi, un homme d’une quarantaine d’années a été interpellé dans le premier arrondissement de Lyon. Il venait d’agresser un contrôleur des Transports en commun lyonnais (TCL) à proximité de la station Hôtel de Ville, a relaté Le Progrès.

Il refusait en effet de mettre son masque, expliquant souffrir de la chaleur. Cette mesure est pourtant obligatoire dans l’ensemble du réseau. Mais l’individu n’a rien voulu entendre et le ton est monté avec un agent TCL qui se trouvait là pour mener une opération de sécurisation sur le port du masque. Le contrôleur a été mis à terre.

Un bus RATP dans la rue de Paris - Sputnik France
Les transports publics marquent l’arrêt dans toute la France en hommage au chauffeur agressé à Bayonne

Toujours selon Le Progrès, le quadragénaire a été arrêté pour outrage et violence et placé en garde à vue. Il sera prochainement jugé en correctionnelle à Lyon en comparution immédiate. Une agression qui intervient à peine quelques jours après celle, extrêmement violente, du chauffeur de bus à Bayonne, décédé ce vendredi.

Le port du masque dans les transports

Selon les informations de Lyon Capitale, TCL pourrait conserver la mesure du port du masque obligatoire durant tout l’été sur l’ensemble de son réseau, à savoir les métros, tramways, bus et funiculaires. En cas de non-respect de cette consigne, l’amende s’élève à 135 euros, à laquelle peut s’ajouter le supplément de 60 euros si le ticket n’est pas valide. Elle peut être distribuée à la fois par les agents Keolis et les policiers.

Le magazine lyonnais a pourtant constaté un certain relâchement des usagers en ce mois de juillet, alors que l’obligation a globalement été respectée durant le premier mois de déconfinement. Cette tendance ne devrait pas s’inverser au vu de la chaleur, d’autant que certaines lignes ne sont pas équipées de la climatisation. Lundi 6 juillet, le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a rappelé sur RTL que le port du masque constituait «la pierre angulaire de la protection dans les transports».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала