Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie compte créer un lanceur spatial superlourd à hydrogène d’ici 2025

© Sputnik . Pavel Lvov / Aller dans la banque de photosTravaux de construction d'un pas de tir pour les lanceurs Angara au cosmodrome Vostotchny (archive photo)
Travaux de construction d'un pas de tir pour les lanceurs Angara au cosmodrome Vostotchny (archive photo) - Sputnik France
S'abonner
Le groupe russe pour les activités spatiales Roscosmos a annoncé avoir décidé d’accélérer les travaux de conception d’un nouveau lanceur superlourd à hydrogène de la famille Angara.

Une fusée-porteuse superlourde à hydrogène baptisée Angara-A5V devrait être élaborée en Russie d’ici 2025, soit plus tôt que prévu, a annoncé mardi 14 juillet le holding spatial russe Roscosmos.

«Le directeur de Roscosmos, Dmitri Rogozine a chargé le bureau d’études Khimavtomatika de Voronej d’accélérer les travaux de conception des moteurs de nouvelle génération à hydrogène et à méthane. Notre objectif est de créer une fusée-porteuse lourde Angara-A5V en 2025 au plus tard», a indiqué le groupe sur Twitter.

En 2019, le PDG du groupe de recherche et de production Energomach, Igor Arbouzov, a annoncé à Sputnik qu’il n’était pas encore décidé si le lanceur Angara serait doté ou non de propulseurs à hydrogène, mais que ces moteurs existaient déjà sur papier, au niveau de dessins techniques.

Une fusée Soyouz s'envole vers l'ISS - Sputnik France
Roscosmos se déclare prêt à mettre au point un nouveau lanceur spatial super lourd
Les propulseurs RD-0150 devraient équiper le troisième étage d’Angara-A5V, augmentant sa capacité d’emport. Ces moteurs à hydrogène permettront de placer en orbite terrestre basse des charges utiles de 37 tonnes, contre quelque 20 tonnes pour le lanceur lourd Angara-A5.

Lanceur Angara-A5V

Dmitri Rogozine, qui était à l’époque vice-Premier ministre, a annoncé le début des travaux de conception d’un propulseur à hydrogène pour le lanceur Angara-A5V en juin 2017. Il avait alors précisé que ce moteur avait été baptisé RD-0150.

En 2018, le PDG du groupe Energomach, Igor Arbouzov, a indiqué à Sputnik que le RD-0150 pourrait être créé d’ici 2024, mais que Roscosmos devait d’abord approuver cette idée.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала