Un Belge cache les clients de son bar dans le grenier pour ne pas être sanctionné par la police

Afin de prolonger la fête sans se faire prendre par la police, le patron d’un bar de la ville belge de Hasselt a remisé sa clientèle au grenier, relate Sudinfo. La police, arrivée sur place après un signalement pour nuisances sonores, a découvert 13 fêtards qui, de même que le patron du café, se sont vus adresser un procès-verbal.

Une visite de la police à l'aube. C’est par cela qu’a débuté la matinée du mardi 14 juillet pour un patron de café de Hasselt en Belgique, rapporte Sudinfo. Bien que l’homme ait eu le temps de cacher ses clients, 13 fêtards, dans le grenier et de couper la musique, les agents sont tout de même parvenus à découvrir la cachette.

L’intervention a eu lieu vers 02h00 suite à un signalement pour nuisances sonores. Ainsi, au lieu d’encore quelques heures de danse et de fête, les clients, comme le patron du café, ont fini par recevoir un procès-verbal pour ne pas avoir respecté les mesures visant à endiguer la pandémie de Covid-19, est-il indiqué dans l’édition.

Non-respect du couvre-feu

Une terrasse parisienne provisoire sur les places de parking devant un restaurant - Sputnik France
À Paris, les riverains s’insurgent contre les terrasses provisoires
Qui plus est, le couvre-feu, fixé à 01h00 et également imposé en raison de l’épidémie, n’a pas non plus été respecté par l’établissement. Entre outre, le patron du bar a fait l’objet d’un PV pour avoir autorisé ses clients à fumer à l’intérieur, pousuit le site d’information belge.

Ce n’est pas la première fois que l’établissement en question viole les règles. Ainsi, en début d’année Steven Vandeput, bourgmestre de Hasselt, l’avait déjà fait fermer pour une période de six semaines, conclut le média.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала