Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Plusieurs bunkers construits en Nouvelle-Zélande pour de riches américains?

S'abonner
Une société texane annonce vouloir vendre plusieurs bunkers en Nouvelle-Zélande cette année. L’entreprise assure qu’il existe une demande pour ce type de biens immobiliers, de la part d’acheteurs étrangers. Les autorités néo-zélandaises sont sceptiques sur la réalité de ces installations.

La Nouvelle-Zélande va-t-elle devenir une destination à la mode pour les survivalistes et amateurs de scénario apocalyptique

Bunker. Image d'illustration - Sputnik France
Un bunker allemand longtemps introuvable découvert dans le Morbihan
C’est ce que semble penser la société américaine Rising S, qui affirme sur Instagram vouloir vendre douze bunkers personnalisables cette année, au pays du Long Nuage Blanc.

Établie au Texas, Rising S affirme avoir déjà bâti près de 1.400 bunkers en 18 ans d’existence, dont une dizaine en Nouvelle-Zélande, vendus principalement à des acheteurs américains.

«Ils recherchent quelque chose pour protéger leur famille, quelque chose d'autosuffisant, quelque chose dans lequel ils peuvent vivre pendant une période prolongée», a déclaré à CNN Gary Lynch, directeur général de l’entreprise.

La société a constaté un regain d’intérêt pour les bunkers en Nouvelle-Zélande en 2017 et 2018. Rising S souhaite ainsi doubler le nombre de ses constructions sur le territoire.

Les plans architecturaux postés sur Instagram montrent des habitations souterraines de luxe, comprenant garage, salles de jeux, salles de sport et même des serres.

Un simple plan marketing?

En Nouvelle-Zélande, les autorités locales restent sceptiques sur ces déclarations, en particulier dans la région de Queenstown, connue pour abriter de nombreuses propriétés vendues à des étrangers.

Nouvelle-Zélande  - Sputnik France
Une découverte inédite faite par des chercheurs dans les entrailles de la Nouvelle-Zélande

Le maire de Queenstown Lakes, Jim Boult, a ainsi affirmé à CNN ne pas avoir connaissance de bunkers dans sa région. Une opinion soutenue par Graeme Todd, avocat de Queenstown spécialisé dans les transactions immobilières à l’étranger, qui parle pour sa part d’une simple «opération marketing».

La douane néo-zélandaise a également déclaré effectuer des recherches sur ses systèmes d’informations, pour trouver des importations en provenance de Rising S.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала