Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cathédrale de Nantes: le présentateur de CNews réagit après une bourde en plein direct

© REUTERS / STEPHANE MAHEIncendie à la cathédrale Saint-Pierre et Saint Paul de Nantes, le 18 juillet 2020
Incendie à la cathédrale Saint-Pierre et Saint Paul de Nantes, le 18 juillet 2020 - Sputnik France
S'abonner
«Je tiens surtout à m'excuser pour cette séquence qui me serre le coeur»: le présentateur de CNews Patrice Boisfer s’est adressé à ses abonnés sur Twitter le 20 juillet, après que la chaîne se soit trompée de personne en plein direct en pensant interroger le Rwandais arrêté dans le cadre de l’enquête sur l’incendie de la cathédrale de Nantes.

Le présentateur de CNews Patrice Boisfer a présenté ses excuses sur son compte Twitter au lendemain d’une bourde de Cnews, lorsque des journalistes de la chaîne avaient abordé une personne noire qu’ils pensaient être l’homme interpellé suite à l’incendie de la cathédrale de Nantes.

«Sachez que je fais encore la même tête. Toujours aussi surpris. Je tiens surtout à m'excuser pour cette séquence qui me serre le coeur», a écrit M.Boisfer.

​«Peut-être que ce n’est pas la bonne personne»

En pleine émission, la chaîne a pris la décision de couper son direct pour se déplacer jusqu’au commissariat de Nantes où la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul avait été partiellement détruite le 18 juillet.

Des journalistes, dont ceux de CNews, abordent une personne qu’ils pensent être le ressortissant rwandais interpellé suite au sinistre. À ce moment quelqu’un présent émet un doute en disant «peut-être que ce n’est pas la bonne personne». L’image revient rapidement sur le plateau et le présentateur secoue la tête, de toute évidence embarrassé.

Le Rwandais remis en liberté

Le 18 juillet, un réfugié rwandais, bénévole du diocèse, a été interpellé et placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête ouverte pour «incendie volontaire» de la cathédrale de Nantes. Le 19 juillet, il a été remis en liberté sans aucune poursuite. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала