Poutine a-t-il déjà été vacciné contre le Covid-19? Le Kremlin met les points sur les i

© Sputnik . Alexeï Nikolski / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik France
Vladimir Poutine n’a pas été vacciné contre le coronavirus car aucun vaccin n’est encore certifié, a déclaré le 20 juillet le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. Il a également commenté les informations de Bloomberg selon lesquelles des membres de l’administration présidentielle auraient reçu des doses expérimentales.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a annoncé le 20 juillet que le Président russe n’avait pas eu recours au vaccin contre le coronavirus développé par le Centre d'épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa.

«Non», a-t-il dit en répondant aux journalistes. «Il [le vaccin, ndlr] n'est pas encore certifié. Après tout, ce n’est probablement pas très acceptable de faire utiliser au chef de l’État un vaccin non certifié.»

Pas de doses expérimentales

Il a également commenté les informations de Bloomberg selon lesquelles des membres de l’élite russe auraient reçu des doses expérimentales dès le mois d’avril.

Un vaccin, image d'illustration - Sputnik France
Le russe R-Pharm promet d’exporter vers des dizaines de pays le vaccin contre le Covid-19 créé par l’université d'Oxford
M.Peskov a déclaré qu'il n'avait pas été vacciné contre le coronavirus et qu'il ne savait rien concernant la participation de l’administration présidentielle aux programmes de tests.

«Non... Je n'ai pas vraiment besoin du vaccin parce que j'ai déjà été malade. Et, honnêtement, je ne sais pas du tout si quelqu'un l’a fait dans l’administration. Je ne sais pas s’il y avait des volontaires dans l’administration qui ont participé à des programmes de tests cliniques de vaccins», a-t-il dit.  

Les informations de Bloomberg

Dans un article publié le 20 juillet, Bloomberg indique que des membres de l'élite russe, à savoir des dirigeants d'entreprises, des hommes d'affaires ou des figures politiques, se seraient portés volontaires pour tester le vaccin développé dès le mois d’avril.

Manifestation de soignants à Paris, 11 juin 2020 - Sputnik France
Coronavirus: «En cas de deuxième vague, les soignants accepteront-ils de n’être payés qu’en symbolique?»
Selon Bloomberg, l'identité de la plupart des participants n'a pas été divulguée. 

Fin des essais cliniques

Le 20 juillet, le ministère russe de la Défense a annoncé avoir achevé avec succès les essais cliniques d'un vaccin contre le coronavirus, en collaboration avec le Centre d'épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa. Tous les volontaires ont quitté l’hôpital, selon le ministère.

Les données d’examens des volontaires seront transférées pour traitement au Centre Gamaleïa. Par la suite, le médicament devra être certifié.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала