Les Émirats arabes unis envoient leur première sonde sur Mars

La première mission interplanétaire du monde arabe conçue par les Émirats arabes unis a débuté avec succès. Une fusée japonaise a placé la sonde Al-Amal («Espoir» en arabe) sur sa trajectoire vers Mars.

Revivez en images le lancement de la première mission spatiale arabe dans ce diaporama de Sputnik.

© REUTERS / Mitsubishi Heavy IndustriesLe lanceur H-2A construit par Mitsubishi Heavy Industries a décollé du pas de tir japonais de Tanegashima emportant avec lui la sonde spatiale Al-Almal. Conçue pour étudier l'atmosphère et le climat de Mars, elle devrait atteindre la Planète rouge en février 2021.

Les Émirats arabes unis envoient leur première sonde sur Mars

 - Sputnik France
1/9
Le lanceur H-2A construit par Mitsubishi Heavy Industries a décollé du pas de tir japonais de Tanegashima emportant avec lui la sonde spatiale Al-Almal. Conçue pour étudier l'atmosphère et le climat de Mars, elle devrait atteindre la Planète rouge en février 2021.

© AFP 2022 Giuseppe CacaceLe lancement de la première mission arabe autour de Mars était initialement prévu le 14 juillet, mais a été reporté à deux reprises à cause de mauvaises conditions météorologiques.

Les Émirats arabes unis envoient leur première sonde sur Mars

 - Sputnik France
2/9
Le lancement de la première mission arabe autour de Mars était initialement prévu le 14 juillet, mais a été reporté à deux reprises à cause de mauvaises conditions météorologiques.

© REUTERS / Ahmed JadallahDurant les trente premiers jours après le lancement, l'équipe du Centre spatial Mohammed bin Rashid de Dubaï travaillera 24h/24, puis suivra le voyage de la sonde en régime normal.

Les Émirats arabes unis envoient leur première sonde sur Mars

 - Sputnik France
3/9
Durant les trente premiers jours après le lancement, l'équipe du Centre spatial Mohammed bin Rashid de Dubaï travaillera 24h/24, puis suivra le voyage de la sonde en régime normal.

© REUTERS / Ahmed JadallahLa sonde restera en orbite de la Planète rouge pendant une année martienne (soit 687 jours sur Terre) pendant laquelle elle recueillera des données sur son atmosphère.
Sur la photo: au Centre spatial Mohammed bin Rashid de Dubaï, des spectateurs regardent la retransmission du décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise de Tanegashima.

Les Émirats arabes unis envoient leur première sonde sur Mars

 - Sputnik France
4/9
La sonde restera en orbite de la Planète rouge pendant une année martienne (soit 687 jours sur Terre) pendant laquelle elle recueillera des données sur son atmosphère.
Sur la photo: au Centre spatial Mohammed bin Rashid de Dubaï, des spectateurs regardent la retransmission du décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise de Tanegashima.

© REUTERS / KyodoLes Émirats arabes unis avaient déjà lancé des satellites, mais ils avaient été conçus en collaboration avec des partenaires sud-coréens.
Sur la photo: le décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise Tanegashima.

Les Émirats arabes unis envoient leur première sonde sur Mars

 - Sputnik France
5/9
Les Émirats arabes unis avaient déjà lancé des satellites, mais ils avaient été conçus en collaboration avec des partenaires sud-coréens.
Sur la photo: le décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise Tanegashima.

© AP Photo / Jon GambrellLes Émirats arabes unis ont fondé leur propre agence spatiale en 2014 et se sont fixé des objectifs ambitieux. Parmi eux, l’installation d'ici à 2117 d'une colonie sur Mars.
Sur la photo: des spécialistes émiratis avant le décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise Tanegashima.

Les Émirats arabes unis envoient leur première sonde sur Mars

 - Sputnik France
6/9
Les Émirats arabes unis ont fondé leur propre agence spatiale en 2014 et se sont fixé des objectifs ambitieux. Parmi eux, l’installation d'ici à 2117 d'une colonie sur Mars.
Sur la photo: des spécialistes émiratis avant le décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise Tanegashima.

© AFP 2022 Giuseppe CacaceSi la préparation des missions sur Mars prend généralement de 10 à 12 ans, il n’en aura fallu que 6 aux ingénieurs émiratis pour réaliser leur projet.
Sur la photo: au Centre spatial Mohammed bin Rashid de Dubaï avant le décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise de Tanegashima.

Les Émirats arabes unis envoient leur première sonde sur Mars

 - Sputnik France
7/9
Si la préparation des missions sur Mars prend généralement de 10 à 12 ans, il n’en aura fallu que 6 aux ingénieurs émiratis pour réaliser leur projet.
Sur la photo: au Centre spatial Mohammed bin Rashid de Dubaï avant le décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise de Tanegashima.

© REUTERS / KyodoLa NASA a félicité les organisateurs de la mission dans un message publié sur Twitter.
Sur la photo: le décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise de Tanegashima.

Les Émirats arabes unis envoient leur première sonde sur Mars

 - Sputnik France
8/9
La NASA a félicité les organisateurs de la mission dans un message publié sur Twitter.
Sur la photo: le décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise de Tanegashima.

© AFP 2022 Giuseppe CacaceD'ici à l'automne 2020, deux autres sondes doivent partir pour Mars: Perseverance, le rover de la mission Mars-2020 de la NASA, et Tianwen-1, un rover chinois.
Sur la photo: les collaborateurs du Centre spatial Mohammed bin Rashid observent le décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise de Tanegashima.



Les Émirats arabes unis envoient leur première sonde sur Mars

 - Sputnik France
9/9
D'ici à l'automne 2020, deux autres sondes doivent partir pour Mars: Perseverance, le rover de la mission Mars-2020 de la NASA, et Tianwen-1, un rover chinois.
Sur la photo: les collaborateurs du Centre spatial Mohammed bin Rashid observent le décollage du lanceur H-2A avec la sonde spatiale Al-Amal depuis l'île japonaise de Tanegashima.



Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала