Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le chef de la diplomatie iranienne arrive à Moscou avec un message pour Poutine

© Sputnik . Alexey Druzhinin / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik France
S'abonner
Le chef de la diplomatie iranienne, Javad Zarif, remettra une lettre à Vladimir Poutine de la part d’Hassan Rohani et s’entretiendra avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a annoncé l’ambassadeur d’Iran en Russie.

Vladimir Poutine se verra remettre une missive de la part du Président iranien, Hassan Rohani. La lettre est arrivée à Moscou dans la poche du chef de la diplomatie de la République islamique, Mohammad Javad Zarif, a indiqué à Sputnik l’ambassadeur d’Iran en Russie, Kazem Jalali.

«Outre la remise du message d’Hassan Rohani à Vladimir Poutine, Javad Zarif négociera avec son homologue russe [Sergueï Lavrov, ndlr] au sujet de l’accord nucléaire signé il y a cinq ans», a souligné Kazem Jalali.

Dans une interview accordée au journal russe Kommersant, il a abordé le sujet des sanctions américaines, estimant opportun de former un club des pays qui en sont frappés, comme la Russie, la Chine et l’Iran.

Heiko Maas et Jean-Yves le Drian en conférence de presse - Sputnik France
Accord sur le nucléaire iranien: «les Européens misent sur la chute de Donald Trump»
Ces trois pays «doivent coopérer, s’aider et se compléter les uns les autres», a-t-il fait remarquer.

Kazem Jalali a déclaré également que Téhéran souhaitait acheter des armements sophistiqués à la Russie qui est pour l’Iran «un partenaire privilégié».

Accord sur le nucléaire iranien

Les relations entre Téhéran et Washington sont marquées aujourd’hui par des tensions, notamment à la suite du retrait unilatéral des États-Unis, en 2018, de l'accord sur le nucléaire iranien, suivi du rétablissement de lourdes sanctions américaines contre l’Iran.

L’accord sur le programme nucléaire iranien a été signé en 2015 à Vienne par huit parties: les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (Russie, France, Chine, États-Unis et Royaume-Uni), l'Allemagne, ainsi que l'Union européenne et l'Iran en vue de contrôler le programme nucléaire iranien et d’annuler finalement les sanctions économiques contre Téhéran.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала