La nouvelle maire de Strasbourg veut réduire son salaire, l’opposition soupçonne un dessein caché

La nouvelle maire de Strasbourg, Jeanne Barseghian, a annoncé qu’elle réduirait son salaire de plus de 1.000 euros. Ses opposants évoquent une manœuvre pour éviter un écrêtement.

À l’approche de son premier conseil municipal, Jeanne Barseghian, nouvelle maire écologiste de Strasbourg, a annoncé son intention de réduire ses indemnités de plus de 1.000 euros.

Newly appointed French minister of Culture Roselyne Bachelot reacts as she arrives for the handover ceremony at the French Culture ministry in Paris on July 6, 2020 following the French cabinet reshuffle. (Photo by Alain JOCARD / AFP) - Sputnik France
Roselyne Bachelot fait une déclaration sur son salaire qui passe mal
L’édile verra ainsi sa rémunération passer d’environ 6.000 à 4.861,75 euros brut, ce qui équivaut à un salaire net de près de 3.800 euros. Dans le même temps, les émoluments de son premier adjoint, Syamak Agha Babaei, seront amputés de 1.800 euros.

Dans un communiqué diffusé à cette occasion, l’équipe évoque une volonté de «sobriété», inscrite dans un plan destiné à redistribuer les moyens de manière plus équitable.

L’opposition soupçonne une manœuvre cachée

Pour sa part, l’opposition soupçonne un dessein caché à cette initiative d’apparence louable.

Ainsi, certains élus attirent l’attention sur le fait qu’en prenant en compte les autres fonctions de Mme Barseghian, notamment au sein de l’Eurométropole, ses revenus pourraient dépasser le plafond des 8.434,85 euros bruts mensuels, ce qui nécessiterait l’application d’un écrêtement, obligeant l’élu à reverser le trop perçu à la collectivité qui l’emploie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала