Un écolier afro-américain vendait des «permis» autorisant ses camarades à dire «n*gre»

Aux États-Unis, un garçon noir a gagné près de 1.000 dollars en vendant à d’autres écoliers le droit d’utiliser le mot «n*gre». Sa mère adoptive a raconté cette histoire au magazine Slate.

La sœur d’un écolier noir américain a surpris leur mère adoptive, une Blanche, en lui montrant des captures d'écran qu'un ami lui avait envoyées. Celles-ci suggéraient que son frère âgé de 11 ans vendait à ses camarades blancs des «permis d’utiliser le mot n*gre» pour 20 à 50 dollars. La jeune fille, qui a 16 ans, pense qu'il a gagné près de 1.000 dollars. Abasourdie, la femme a confié cette histoire au magazine en ligne Slate.

Bâtiment du New York Times - Sputnik France
Une écrivaine démissionne du New York Times en dénonçant l’autocensure
La mère de famille et son mari, Blanc également, ont adopté ces deux enfants noirs il y a 11 ans. Ils ont «fait de [leur] mieux pour avoir des discussions honnêtes et adaptées à l'âge sur la race» et le racisme, a-t-elle raconté au média.

«Mon mari et moi sommes choqués et en colère, et nous ne savons pas quoi faire», a-t-elle avoué en demandant conseil.

Recommandations d’un expert

Вид на холм, где установлен знак Hollywood в США - Sputnik France
Des producteurs et acteurs d’Hollywood dénoncent des discriminations qui visent les Blancs dans l’industrie
Un expert du magazine lui a répondu que donner aux écoliers blancs le pouvoir d’utiliser le mot «n*gre» est une trahison des Noirs. Il recommande d’informer dès que possible les parents des enfants qui ont acheté ces «permis». Les adultes doivent, selon lui, expliquer à ces enfants pourquoi ils ne peuvent pas utiliser ce terme.

Les protestations antiracistes ne cessent aux États-Unis depuis fin mai, après le meurtre de George Floyd par un policier blanc.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала