Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou commente les déclarations américaines concernant les prétendus tests d’une «arme» dans l’espace

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosLe Kremlin de Moscou
Le Kremlin de Moscou - Sputnik France
S'abonner
Le ministère russe des Affaires étrangères a commenté les allégations de l’US Space Command portant sur des tests d’«une arme anti-satellite» effectués par la Russie le 15 juillet. En fait, il s’agit de tests d’un satellite-inspecteur, conduits en conformité avec le droit international, informe la diplomatie russe.

Les tests d'un engin spatial russe, conduits par le ministère de la Défense à la mi-juillet, n'ont pas présenté de menace pour d’autres objets spatiaux et n'ont pas violé le droit international, a déclaré le 24 juillet le ministère russe des Affaires étrangères.

Surveillance Satellite (image d'illustration) - Sputnik France
La Force spatiale des États-Unis se dote de sa première arme «offensive»
«Les tests effectués par le ministère russe de la Défense le 15 juillet n'ont pas présenté de menace pour d’autres objets spatiaux et, surtout, n'ont violé aucune norme ou principe du droit international. Selon les informations de notre département militaire, un "satellite inspecteur" russe a effectué un contrôle à courte distance d'un engin spatial russe à l'aide d'équipement spécialisé», souligne le commentaire officiel publié sur le site de la diplomatie.

«À la suite du test, des informations précieuses sur l'état technique de l'objet inspecté ont été obtenues, qui ont été transférées aux installations de contrôle au sol», est-il indiqué.

Accusations de l’US Space Command

Plus tôt, l’US Space Command a déclaré qu’il disposait de preuves que la Russie avait conduit «des test non destructeurs d’une arme anti-satellite dans l’espace». Selon les données américaines, un objet distinct, désigné dans le catalogue de l’US Space Command comme 45915, s'est détaché le 15 juillet du satellite Kosmos-2543.

Florence Parly - Sputnik France
Florence Parly met en garde les autres pays contre d'éventuelles «manœuvres inamicales» dans l'espace
Sur le site spécialisé de l'US Air Force spacetrack.org fournissant ouvertement des informations concernant des satellites et des sondes dans l’espace, une attention particulière est prêtée à l'objet 45915. Ainsi, la barre en haut du site indique que le 18e escadron de contrôle de l'espace extra-atmosphérique de l'US Air Force suit l’objet en orbite. Il est également possible d’y obtenir des données concernant sa localisation.

Selon l'armée américaine, «l'objet» a été projeté à côté d'un autre satellite russe. Ces tests, qui ne ressemblent pas à ceux d’un satellite inspecteur, sont similaires à la situation de 2017, est-il souligné. Pour rappel, la Russie a lancé le satellite Kosmos-2519 en juin 2017, dont un petit vaisseau spatial s'est détaché en août. Dans le catalogue de l'US Air Force, le deuxième satellite figurait sous nom de Kosmos-2521.

La Russie souligne rester attachée à la démilitarisation complète de l'espace

satellite - Sputnik France
Star Wars à la française: une production petit budget?
Le ministère russe de la Défense a en effet informé le 15 juillet des essais du tout nouveau petit inspecteur de satellites, à l'aide duquel un autre appareil domestique a été examiné de près. En commentant les déclarations des États-Unis, le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a affirmé que la Russie était attachée à la démilitarisation complète de l'espace ainsi qu’au non-déploiement de tout type d'armes dans l'espace.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала