Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Alain Soral déféré au tribunal de Paris suite à des propos tenus sur son site

S'abonner
Interpellé et placé en garde à vue mardi après-midi, l’essayiste d’extrême droite Alain Soral était déféré jeudi au tribunal de Paris en vue de l’ouverture d’une information judiciaire.

L’essayiste d’extrême droite Alain Soral était déféré jeudi après-midi au tribunal de Paris en vue de l’ouverture d’une information judiciaire, notamment pour «provocation publique», a appris l'AFP auprès du parquet de Paris.

Alain Soral - Sputnik France
Interpellation à Paris de l'écrivain et polémiste Alain Soral
Alain Soral, de son vrai nom Alain Bonnet, a été interpellé et placé en garde à vue mardi après-midi.

L’information judiciaire devait être ouverte pour «provocation publique non suivie d’effet», «injure publique à raison de l’origine ou de l’appartenance ou de la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée» et «provocation publique à la haine ou à la violence, à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de l’origine ou de l’appartenance ou de la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée», a précisé le parquet.

Placement en détention provisoire requis par le parquet

YouTube - Sputnik France
Un YouTubeur marocain arrêté et inculpé pour «injures publiques»
L’essayiste, mis en cause pour des propos notamment tenus sur son site Égalité et réconciliation, devait ensuite être présenté à un juge d’instruction en vue d’une éventuelle mise en examen. Son placement en détention provisoire a en outre été requis par le parquet, a précisé une source proche du dossier.

Alain Soral a été condamné plusieurs fois par la justice. La dernière condamnation date de la fin juin en appel: 5.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour contestation de l’existence de la Shoah.

Le 6 juillet, ses deux chaînes Youtube ont été supprimées par la plateforme américaine de vidéos en ligne, pour «enfreintes répétées aux conditions d’utilisation».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала