Le Pentagone teste une nouvelle fois un missile intercontinental – vidéo

© REUTERS / Michael Peterson/USAF/HandoutUn tir d'essai du missile Minuteman III (photo d'archives)
Un tir d'essai du missile Minuteman III (photo d'archives) - Sputnik France
Un missile balistique intercontinental (ICBM) Minuteman III équipé de trois ogives a été testé ce 4 août par les États-Unis et s'est abîmé en mer après avoir parcouru presque 7.000 kilomètres au-dessus du Pacifique.

Les États-Unis ont annoncé avoir testé ce 4 août «avec succès» un missile balistique intercontinental (ICBM) Minuteman III équipé de trois ogives, dont le lancement a été déclenché par des militaires à bord d'un poste de commandement aéroporté.

Le missile a été lancé à 00h21 (07h21 GMT) depuis la base aérienne de Vandenberg, en Californie, et a parcouru quelque 6.760 kilomètres au-dessus du Pacifique avant de s'abîmer en mer, a annoncé l'armée de l'air dans un communiqué cité par l’AFP.

Le missile, qui n'était pas armé, était équipé de trois «véhicules de rentrée», l'ogive qui contient chaque tête nucléaire d'un ICBM, a précisé l'US Air Force.

«Le Minuteman III a 50 ans et la poursuite des tests est essentielle pour nous assurer de sa fiabilité jusqu'aux années 2030, lorsque le successeur du Minuteman, le programme GBSD (Ground Base Strategic Deterrent) sera mis en place», a noté le colonel Omar Colbert, chef des essais, cité dans le communiqué.

Un sous-marin nucléaire russe - Sputnik France
Les nouveaux sous-marins russes constituent un grave problème pour les États-Unis, selon le Pentagone
L'armée de l'air a précisé que cet essai était prévu depuis des mois et ne représentait «pas une réponse ou une réaction aux événements dans le monde ou aux tensions dans la région».

Tests et exercices

Le 21 février, le Pentagone avait annoncé avoir mené des exercices simulant la réaction américaine en cas de conflit avec la Russie sur le sol européen.

«Durant l’exercice nous avons simulé une réponse en utilisant une arme nucléaire», selon la transcription de la Défense américaine.

Washington avait annoncé quelques jours plus tôt avoir effectué un autre essai du Minuteman III. Comme aujourd’hui, l’armée de l’air avait déclaré que ce lancement était sans lien avec la situation dans le monde.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала