Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc

Un résident de Nice a sacrifié, en toute illégalité, un mouton dans la baignoire de son appartement avant d’en partager une vidéo sur les réseaux sociaux. Un conseiller municipal demande à ce que la police le sanctionne.

À l’occasion de la traditionnelle fête musulmane de l’Aïd el-Kebir, un habitant de Nice a égorgé un mouton dans la baignoire de son appartement. L'homme a filmé la scène et l’a diffusée sur les réseaux sociaux. Elle a notamment été relayée par le conseiller municipal Philippe Vardon, relate Nice-Presse. Celui-ci demande à la police nationale «de faire le maximum pour identifier et interpeller les auteurs».

«Chaque année l’Aïd el-Kebir est l’occasion de scènes sordides, désormais partagées avec fierté sur les réseaux sociaux…», a regretté l’élu dans son tweet.

Les autorités ont pensé à l’aspect sanitaire

Un activiste du collectif Vegan Impact lors d'une action à Paris - Sputnik France
«Gorge tranchée», des végans manifestent à Paris contre la mise à mort des animaux pendant l’Aïd el-Kébir –images
La préfecture des Alpes-Maritimes avait pourtant prévu trois lieux d’abattage dans le département pour cette fête, lesquels avaient fait l’objet de contrôles vétérinaires, rappelle Nice-Presse.

«Toute personne impliquée dans l’abattage d’animaux hors des abattoirs autorisés engage sa responsabilité et est passible de sanctions. Le non-respect de l’arrêté préfectoral en date du 26 juin 2020 relatif à la limitation des mouvements d’animaux (…) entraînera des sanctions», a souligné le préfet.

La fête

Une dizaine de moutons mis en vente dans le quartier algérois de Aïn Naadja, à l’occasion de l’Aïd el-Kébir - Sputnik France
Aïd-el-Kebir: la fondation Brigitte Bardot sauve des moutons promis «à une mort sanglante» - vidéo
L’Aïd el-Kebir (ou Aïd al-Adha), l’une des plus importantes fêtes musulmanes connue comme la «fête du sacrifice», a été célébrée cette année le 31 juillet. Les festivités, qui se prolongent pendant quatre jours, marquent la fin du pèlerinage à La Mecque. Les fidèles sacrifient un animal, un mouton, une vache ou une chèvre après la prière collective qui se tient dans la matinée. La viande est ensuite partagée avec les plus démunis pour commémorer la soumission d’Abraham à Dieu, un épisode recueilli dans le Coran.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала