Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’aide au Liban: un porte-hélicoptères de la Marine française en route pour Beyrouth

© Service de presse du ministère russe des Situations d'urgence  / Aller dans la banque de photosConséquences de l'explosion du 4 août 2020 à Beyrouth
Conséquences de l'explosion du 4 août 2020 à Beyrouth - Sputnik France
S'abonner
Avec 700 militaires et plusieurs tonnes de fret à son bord, le navire français Tonnerre a quitté le 9 août le port de Toulon (Var) pour rallier le Liban, relate l’AFP. La Marine nationale précise qu’à la demande du pays ravagé par une explosion dévastatrice, le porte-hélicoptères transporte notamment «des équipes spécialisées dans le déblaiement».

Le porte-hélicoptères de la marine française Tonnerre a quitté dimanche Toulon (Var) pour le Liban avec d'importants moyens matériels et humains pour aider aux opérations de déblaiement après la gigantesque explosion qui a dévasté une grande partie de la capitale libanaise, rapporte l’AFP.

Visioconférence de soutien au Liban, le 9 août 2020 - Sputnik France
Conférence de soutien au Liban: les participants se sont engagés sur une aide de 250 millions d'euros
Le navire, qui transporte quelque 700 militaires et plusieurs tonnes de fret, a appareillé peu avant 19h30, a constaté un photographe de l'AFP. Il doit arriver au large du Liban jeudi, selon la Marine nationale.

«Il y avait une demande des Libanais pour des moyens de génie terrestre et sous-marin. Il y a donc à bord des équipes spécialisées dans le déblaiement avec le matériel adapté», a expliqué à l'AFP la capitaine de frégate Christine Ribbe, porte-parole de la préfecture maritime de Toulon.

Plongeurs démineurs et génie de l'armée

Le port de Beyrouth après l’explosion - Sputnik France
L’armée libanaise annonce qu’il y a peu d'espoir de retrouver des survivants au port après l'explosion
Le Tonnerre transporte notamment «un groupement génie de l'armée de terre d'environ 350 hommes» ainsi «qu'un détachement de plongeurs démineurs de la Marine nationale avec des compétences de travaux sous-marins et d'investigation de zones portuaires».

Le port de Beyrouth n'est plus qu'un champ de ruines et de nombreux quartiers ont été détruits.

La France envoie également à bord du Tonnerre «des capacités de reconnaissance des accès maritimes et de soutien hydrographie du Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM)», a précisé le ministère des Armées dans un communiqué.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала