Une endocrinologue établit un lien entre les fruits et une maladie du foie

Une consommation excessive de fruits, surtout ceux à pépins qui contiennent plus de fructose, peut nuire à la santé et même entraîner une stéatose hépatique non alcoolique. Une endocrinologue a recommandé dans une interview à Radio Sputnik d’en manger avec modération comme un dessert après les autres plats.

Les fruits contiennent de nombreux micronutriments et vitamines utiles, mais ils peuvent également nuire à la santé, a déclaré Zoukhra Pavlova, médecin endocrinologue du département des consultations externes du centre médical de recherche et de sciences de l’université d’État de Moscou, lors d’une interview accordée à Radio Sputnik.

Selon elle, il faut manger correctement les fruits, c’est-à-dire, savoir quand s'arrêter et tenir compte du fait qu'ils diffèrent par le fructose et le glucose. Ainsi, les fruits à noyau contiennent plus de glucose et moins de fructose, alors que les fruits à pépins contiennent plus de fructose et moins de glucose.

«Lorsqu'une personne pense manger une pomme ou une poire inoffensive, ce n'est pas le cas - elle mange beaucoup de fructose, ce qui peut entraîner une stéatose hépatique non alcoolique».

Il vaut mieux les servir comme dessert

Fruits - Sputnik France
Thé noir, fruits rouges, à coque: ces aliments riches en antioxydants aggravent les risques de cancer
Le médecin explique que le glucose est traité par l'insuline et entre dans les réserves d'énergie et de graisse, alors que le fructose est complètement absorbé par les protéines hépatiques. C’est pourquoi, il est préférable de ne pas manger de fruits comme repas séparé, ils devraient être un dessert après les autres plats.

«Il vaut mieux manger les gros fruits un à la fois, les petits en plusieurs. Lorsqu'une personne mange des protéines et des fruits, le pic de glucose diminue», ajoute-t-elle.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала