Il tire par erreur sur une tierce personne en Seine-et-Marne puis se suicide

Un tir à la chevrotine a bien failli blesser un habitant d’Émerainville le 7 août. Son auteur aurait confondu l’individu avec le frère. Après lui avoir présenté ses excuses, il a pris la fuite, puis s’est suicidé lors de son interpellation. Selon Le Parisien, une «histoire de cœur» est à l'origine du drame.

Un individu de 66 ans a failli abattre par erreur un homme à Émerainville, en Seine-et-Marne. Plus tard, il a retourné la chevrotine contre lui, rapporte Le Parisien.

Port du masque obligatoire - Sputnik France
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Les faits se sont déroulés dans la soirée du vendredi 7 août. Alors qu’un homme cuisinait au rez-de-chaussée de son domicile, fenêtre ouverte, un tir à la chevrotine venu de l'extérieur aurait pu le toucher. L’homme s’est alors retourné et a vu un homme qui lui a lancé: «Oh! Excuse-moi, ce n'est pas toi que je visais!» avant de prendre la fuite à pied.

Alertée, la police s’est lancée à la recherche du tireur qu’elle a trouvé dans un bois près de son domicile, à Émerainville. Au moment de l’interpeller, l’individu s’est tiré une cartouche dans le ventre avec la même chevrotine composée de projectiles multiples.

La cause éventuelle de l’attaque

Arrivés sur les lieux, les secours ont constaté sa mort. Selon le procureur adjoint de Meaux, «l'enquête ouverte pour tentative de meurtre va se refermer du fait de l'extinction de l'action publique».

Le Parisien indique qu’une «histoire de cœur» est à l'origine de cette fusillade. Le tireur aurait pris par méprise la victime pour le frère, avec lequel il aurait eu un différend.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала