Plus de 200 interpellations lors des manifestations à l’issue de la présidentielle biélorusse

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosManifestation à Minsk, 9 août 2020
Manifestation à Minsk, 9 août 2020 - Sputnik France
Au lendemain des manifestations qui ont éclaté à Minsk et dans plusieurs villes biélorusses à la suite des premiers résultats de la présidentielle, le Centre des droits de l'Homme non gouvernemental Viasna a fait état de plus de 200 personnes arrêtées à travers le pays.

En Biélorussie, 213 personnes ont été interpellées lors des manifestations du 9 août survenues à l’issue des sondages de sortie des urnes accordant une victoire écrasante à Alexandre Loukachenko.

Ainsi, 110 arrestations ont été effectuées à Minsk, le reste dans d’autres régions biélorusses, précise ce 10 août sur Telegram le Centre des droits de l'Homme non gouvernemental Viasna.

caméra cassée - Sputnik France
Deux collaborateurs de l’agence de presse russe Ruptly détenus à Minsk

S’y trouvent notamment des observateurs, des activistes, des membres du quartier général de la candidate sortante Svetlana Tikhanovskaïa ainsi que des journalistes de la chaîne de télévision indépendante russe Dojd.

En outre, des poursuites pénales ont été engagées sur les faits d'émeutes et de violences commis contre la police, a déclaré le chef du comité d'enquête Ivan Noskevitch.

De son côté, le ministère de l'Intérieur décompte près de 3.000 interpellations à travers le pays, dont environ 1.000 à Minsk.

Alexandre Loukachenko, actuel chef de l’État, a remporté la présidentielle avec 80,23% des voix, son opposante Svetlana Tikhanovskaïa en récoltant 9,90%.

La Biélorussie en proie aux manifestations

Des manifestations ont éclaté dans la soirée du 9 août à Minsk ainsi qu'à Brest, Kobryn, Pinsk, Baranovitchi, Gomel, Grodno.

Alexandre Loukachenko - Sputnik France
En Biélorussie, Alexandre Loukachenko remporte la présidentielle avec 80,23% des voix

Selon les correspondants de Sputnik à Minsk, des protestataires ont tenté vers minuit d'ériger des barricades avec des poubelles. Les forces de l'ordre ont utilisé des grenades assourdissantes et des canons à eau afin de les disperser.

Redoutant les interpellations, les membres de l’équipe Svetlana Tikhanovskaïa ont cherché à sécuriser l’accès à leur quartier général. Les portes et les fenêtres ont été verrouillées, a constaté un correspondant de Sputnik. Sur Telegram, la candidate sortante a demandé à ses électeurs d’arrêter les provocations, les encourageant à ne pas donner aux forces de l’ordre l'occasion de faire usage de la force.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала