La situation liée au coronavirus en France va «dans le mauvais sens» dit Castex

© AFP 2022 ALAIN JOCARDDes gens portent des masques à Paris, le 11 août
Des gens portent des masques à Paris, le 11 août - Sputnik France
Pour le Premier ministre en déplacement ce 11 août au CHU de Montpellier, la situation épidémiologique en France «évolue dans le mauvais sens». Lors de sa visite, Jean Castex a annoncé le durcissement de certaines mesures comme la prolongation jusqu'au 30 octobre de la limitation des rassemblements et l’extension du port du masque.

Jean Castex a mis en garde contre la dégradation en France de la situation liée au coronavirus lors d'une visite au centre hospitalier universitaire (CHU) de Montpellier, dans l’Hérault, qui a eu lieu ce mardi 11 août.

«Depuis deux semaines environ, la situation épidémiologique, que nous surveillons de très près, évolue en effet dans le mauvais sens», a-t-il lancé, précisant qu’aujourd’hui la France enregistre «2.000 cas par jour contre environ un millier il y a trois semaines».

La limitation des rassemblements prolongée

Le Premier ministre a en outre annoncé la prolongation jusqu'au 30 octobre de l'interdiction des événements de plus de 5.000 personnes, soulignant que la situation épidémique en France s'était dégradée.

Les préfets auront la «possibilité d'y déroger avec la vérification du strict respect des consignes sanitaires», a ajouté le chef du gouvernement cité par l'AFP. Et de rappeler qu'«on ne peut pas tout attendre des collectivités publiques, chacun exerce une part de responsabilité».

Étendre le port du masque

Jean Castex a en outre indiqué qu'il souhaitait que l'obligation de porter un masque soit élargie dans les espaces publics, faisant valoir que «si nous ne réagissons pas collectivement, nous nous exposons à un risque élevé de reprise épidémique».

Paris le soir, Pont au Change, 24 juillet 2020 - Sputnik France
«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
«Nous devons donc réagir individuellement et collectivement et nous devons réagir vigoureusement, c'est la raison pour laquelle, sous l'autorité du chef de l'État, je vais demander aux préfets de se rapprocher des élus locaux pour étendre le plus possible l'obligation du port du masque dans les espaces publics», a expliqué le chef du gouvernement, cité par l'AFP.

Il a ponctué qu’il fallait «éviter par-dessus tout un retour en arrière, un reconfinement important», appelant à «être lucide» et «pour certains, nous ressaisir», relate l'AFP.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала