Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En Biélorussie, des CRS confondent un bus avec un fourgon cellulaire – vidéo

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosMinsk, Biélorussie (photo d'archives)
Minsk, Biélorussie (photo d'archives) - Sputnik France
S'abonner
Des CRS ont commencé de faire rentrer une personne interpellée dans un bus ne comprenant qu’à ce moment qu’ils l’avaient confondu avec un fourgon cellulaire. Une vidéo de cette erreur des forces de l’ordre, qui a eu lieu ce lundi 10 août lors des manifestations à Minsk, a été filmée par une témoin.

Une habitante de Minsk a publié une vidéo sur Instagram montrant des CRS qui accompagnent un détenu vers un bus au lieu d’une camionnette spéciale pour transporter les prisonniers. Toutefois, il s’agit d’un bus, ce qu’ils comprennent seulement à la porte du véhicule.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от визажист,эксперт по цветотипам (@alesyavolkova)


L’auteure de la vidéo et les passants ont visiblement compris que les forces de l’ordre voulaient emmener le détenu dans un fourgon cellulaire. Sauf que les agents se sont trompés de véhicule.

Sur la séquence, les CRS ont pris conscience de leur erreur seulement quand ils ont commencé à faire entrer l’homme dans le bus, remarquant d’autres passagers. Ils ont alors poursuivi leur chemin.

Des émeutes éclatent suite à la présidentielle en Biélorussie

Le 9 août, l’élection présidentielle a eu lieu en Biélorussie. D’après la commission électorale, 80,08% des électeurs ont voté pour le chef de l’État biélorusse actuel qui dirige le pays depuis plus de 26 ans.

Minsk, Biélorussie - Sputnik France
Grenades assourdissantes, balles en caoutchouc: deuxième nuit de tensions à Minsk

Des manifestations ont éclaté suite à la publication des sondages de sortie des urnes qui accordaient une victoire écrasante à Alexandre Loukachenko.

Des rassemblements se sont organisés dans plusieurs endroits de la capitale, mais aussi à Brest, Kobryn, Pinsk, Baranovitchi, Gomel et Grodno.

Ce lundi soir, les manifestations et les interpellations ont repris. D’après les correspondants de Sputnik sur place, des balles en caoutchouc et des grenades assourdissantes ont été utilisées à Minsk.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала