Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Il y a une reprise exponentielle» de l’épidémie à Paris, prévient l’adjointe à la mairie en charge de la Santé - vidéo

© Sputnik . Oxana BobrovitchUne affichette "Le Port du masque obligatoire" dans un café à Paris
Une affichette Le Port du masque obligatoire dans un café à Paris - Sputnik France
S'abonner
Interrogée sur CNews, Anne Souyris, adjointe à la mairie de Paris en charge de la Santé publique, a affirmé qu’il y avait «une reprise exponentielle de l’épidémie» dans la capitale, refusant toutefois de la qualifier de deuxième vague.

Mercredi 12 août, l’adjointe d’Anne Hidalgo en charge de la Santé, Anne Souyris, s’est exprimée sur CNews à propos de la résurgence de l’épidémie dans la capitale. Si selon elle il ne s’agit pas d’une «deuxième vague», il y a en tout cas une reprise qui justifie l’importance de respecter les mesures mises en place par la mairie.

«Je m’intéresse peu à l’idée d’une première ou deuxième vague», a d’abord clarifié l’élue, «l’important c’est que c’est une reprise». «Il y a une reprise exponentielle», a-t-elle affirmé, indiquant que le taux d’incidence à Paris était passé de 31 à 55 pour 100.000 habitants en une semaine.

Près de la station de métro Château d'Eau à Paris, mai 2020 - Sputnik France
Possible deuxième vague de Covid-19: «Il faut cesser d’accuser la population»

«Ce n’est pas simplement une montée lente de l’épidémie à Paris ou en France», a-t-elle insisté. Elle avise ainsi les citadins de «faire très attention» car «la prévention doit être maximale». Elle a également rappelé que les règles comme le port du masque dans les zones densément peuplées devaient «être prises au sérieux», et ce «avant la rentrée» dans deux semaines.

Paris passe au rouge

La capitale a en effet dépassé dans la semaine du 1er au 7 août le seuil d’alerte épidémique, soit 50 cas pour 100.000 habitants. La mairie a pourtant exigé le port du masque dans les lieux particulièrement bondés, notamment les quais et les marchés. Cette mesure pourrait s’étendre à d’autres zones touristiques, a précisé Mme Souyris.

D’autres départements pourraient également passer dans le rouge, comme c’est déjà le cas en Guyane avec ses 128 cas pour 100.000 habitants. Au niveau national, l’épidémie est pour l’instant encore au niveau orange. Mardi 11 août, Jean Castex a fait part de ses craintes face à un retour du système de santé «sous tension», rappelant aux Français de respecter le port du masque.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала