Une manifestation à Minsk après la présidentielle biélorusse (13 août 2020) - Sputnik Afrique

En continu. Manifestations en Biélorussie: Minsk annonce avoir libéré plus de 1.000 manifestants

Plus d’une vingtaine de journalistes restent en garde à vue ce 13 août en Biélorussie où des manifestations se poursuivent depuis la présidentielle remportée par Alexandre Loukachenko. Selon les médias, la police a déjà bloqué les environs de la place de l’Indépendance où se trouvent les sièges du gouvernement et de la Commission électorale.

Trois jours après le début de la contestation post-électorale en Biélorussie, 23 des 68 journalistes interpellés par les forces de l’ordre restent en garde à vue, a annoncé ce jeudi 13 août l’Association biélorusse des journalistes.

Selon le ministère biélorusse de l’Intérieur, environ 700 personnes ont été interpellées le 12 août au cours des manifestations non-autorisées et émeutes, et plus d'une centaine de policiers ont été blessés.

​Ce jeudi 13 août, la police a déjà bloqué les environs de la place de l’Indépendance où se trouvent les sièges du gouvernement et de la Commission électorale, selon les médias.

Logo de Yandex - Sputnik Afrique
Des policiers armés investissent les bureaux du géant russe Yandex à Minsk
Les habitants de Minsk continuent de s'aligner dans des «chaînes de solidarité» pour soutenir les personnes détenues et blessées lors de la répression des manifestations. Ce sont surtout des femmes avec des fleurs à la main et des affiches appelant à mettre fin à la violence.

Des perquisitions se sont déroulées ce jeudi 13 août dans le bureau de la société russe Yandex à Minsk. Des personnes armées, masquées et vêtues de noir, qui ont pénétré dans le bâtiment se sont présentés comme des employés de la Direction principale de lutte contre la criminalité organisée et la corruption du ministère biélorusse de l'Intérieur.

Contestation post-électorale

Des manifestations se déroulent dans plusieurs villes biélorusses depuis l’élection présidentielle du 9 août remportée le chef de l'État sortant Alexandre Loukachenko. Selon la Commission électorale centrale, il a obtenu 80,08% des voix.

Elon Musk - Sputnik Afrique
Elon Musk réagit à la situation en Biélorussie suite au tweet d'un internaute
Les forces de l’ordre répriment ces manifestations non-autorisées en utilisant des gaz lacrymogènes, des canons à eau, des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc.

Selon le ministère de l’Intérieur, une personne a été tuée pendant les émeutes alors qu’elle tentait de lancer un engin explosif en direction des policiers. Environ 6.000 personnes ont été arrêtées.

Moments forts
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
00:36 14.08.2020
00:12 14.08.2020
00:06 14.08.2020
23:38 13.08.2020

«Trois citoyens polonais interpellés en Biélorussie sont déjà en liberté. Merci à nos services diplomatiques et consulaires pour leur travail», a annoncé le vice-ministre polonais des Affaires étrangères Marcin Przydacz sur Twitter. 

23:18 13.08.2020

«Je pense que les événements en Biélorussie changent radicalement la situation. Maintenant, je ne vois pas comment nous, en tant que pays, pouvons organiser le Championnat [du monde de hockey sur glace, ndlr] avec la Biélorussie», a indiqué le Premier ministre Arturs Krisjanis Karins à la chaîne de télévision LTV7.

Riga - Sputnik Afrique
Riga doute de pouvoir organiser le Championnat du monde de hockey avec la Biélorussie
22:47 13.08.2020

Les personnes libérées du centre de détention provisoire de la rue Okrestina à Minsk ont dit avoir été battues, non par des membres du personnel du centre de détention, mais par des policiers anti-émeutes.

22:08 13.08.2020
22:01 13.08.2020

Un employé de l'ONG Open Russia fondée par Mikhaïl Khodorkovski, Artem Vajenkov, risque de trois à huit ans de prison pour participation aux manifestations non-autorisées à Minsk, a annoncé la présidente d'Open Russia, Anastasia Bourakova.

L'avocat de M.Vajenkov avait déclaré le 12 août que l'homme pouvait encourir de huit à 15 ans de prison pour organisation des émeutes. Toutefois, selon Open Russia, la justice biélorusse accuse M.Vajenkov de participation et non d'organisation d'actions non-autorisées.

21:39 13.08.2020
Une manifestation contre la violence se transforme en marche nocturne à Vitebsk - Sputnik Afrique

Environ un millier de manifestants marchent dans la nuit de Vitebsk, selon un correspondant de Sputnik. Le cortège est accompagné de voitures et de motards qui klaxonnent.

Selon les manifestants, les forces de l'ordre les escortent sans les toucher.

21:23 13.08.2020

Les manifestants tiennent des fleurs, des ballons, des affiches appelant à la libération des personnes en garde à vue, certains brandissent des drapeaux blanc-rouge-blanc. D’autres sont venus avec leurs enfants.

Le drapeau blanc-rouge-blanc est l'un des symboles nationaux historiques des Biélorusses. Il a été le drapeau officiel de la République populaire biélorusse en 1918-1919 et le drapeau national de la République du Bélarus de 1991 à 1995.

21:21 13.08.2020
21:09 13.08.2020

En ce moment, une centaine de personnes forment une «chaîne de solidarité» le long de la rue Mazourov à Gomel, rapporte un correspondant de Sputnik. Le scénario est le même: les manifestants applaudissent, les voitures klaxonnent. Il n'y a pas de police anti-émeute ou de personnel militaire à proximité. Il s'agit de la deuxième action en dehors du centre-ville.

Le 12 août, des habitants de Gomel se sont rassemblés devant le centre commercial Mandarin Plaza.

20:58 13.08.2020
20:55 13.08.2020

«Le Président a entendu les travailleurs et ordonné d’enquêter sur toutes les interpellations de ces derniers jours. À présent, on mène un travail intense en ce sens. Ce soir, plus d'un millier de personnes ont été relâchées avec obligation de ne pas participer à des activités non autorisées. Des enfants mineurs ont été remis à leurs parents», a annoncé Mme Kotchanova à la télévision biélorusse.

20:34 13.08.2020

«En trois jours, il y a eu 11 tentatives de renverser des agents des forces de l'ordre. Il s'agit de fait de tentatives de meurtre. Imaginez la réaction des camarades de ces hommes!», a indiqué le ministre Youri Karaïev à l'antenne de la chaîne de télévision ONT.

20:33 13.08.2020
20:28 13.08.2020

«J’en prends la responsabilité et je m'excuse pour les personnes blessées par hasard lors des manifestations», a déclaré le ministre de l’Intérieur Youri Karaïev à la chaîne de télévision ONT.

«Nous devons rapidement relâcher les détenus et nous avons déjà commencé à le faire», a-t-il ajouté.

Manifestations à Minsk, Biélorussie - Sputnik Afrique
Le ministre biélorusse de l’Intérieur s’excuse pour les personnes blessées par hasard pendant les manifestations
20:10 13.08.2020

L'Allemagne, qui préside actuellement l'Union européenne, a convoqué l'ambassadeur biélorusse pour lui signifier sa réprobation face à la situation après la réélection du Président Alexandre Loukachenko, a confirmé à l'AFP une source proche du ministère des Affaires étrangères.

L'ambassadeur a été sommé de se rendre à «un entretien urgent» au sujet de la situation dans son pays, a dit cette source, à la veille d'une réunion des chefs de la diplomatie des États membres de l'Union européenne au cours de laquelle il pourrait être décidé de prendre des sanctions contre Minsk.

19:46 13.08.2020
19:42 13.08.2020
19:16 13.08.2020

Selon Sputnik Belarus, les vendeurs parlent de la demande accrue, mais n'augmentent pas les prix, au contraire, ils font des rabais aux manifestants.

19:11 13.08.2020

L'action de solidarité se déroule avenue Macherov depuis quelques jours. Selon un correspondant de Sputnik, ce jeudi 13 août, des centaines de jeunes Brestoises avec des fleurs y ont pris part. Elles ont commencé à faire la queue devant le grand magasin central vers 08h30 (heure locale).

À 19h00, la chaîne s'étendait le long de l'avenue Macherov sur environ 1,5 kilomètre. Les voitures qui passaient ont klaxonné pour soutenir les manifestants. Et de nombreuses personnes ont apporté et distribué des bouteilles d'eau.

18:58 13.08.2020

Les cheminots tenant des pancartes se sont rassemblés sur le viaduc traversant la gare principale de Minsk, ainsi que près d'un centre de loisirs voisin. Des habitants ont rejoint l'action. Les cheminots scandent «BTch! BTch» (signifiant «Chemins de fer biélorusses»), ainsi que «Va-t'en!», rapporte un correspondant de Sputnik.

«Il y a des chefs de station, des spécialistes, des conducteurs de train ici. Ce sont principalement des travailleurs de Minsk», ont-ils précisé à Sputnik.

18:50 13.08.2020
18:43 13.08.2020

La place Pouchkine, où un manifestant est décédé l'autre jour, serait le principal centre des manifestations de masse ce jeudi soir.

Plus tôt dans la journée, une vingtaine de représentants des missions diplomatiques des pays de l'UE accrédités à Minsk se sont rendus sur la place. Ils y ont déposé des fleurs.

18:29 13.08.2020
18:25 13.08.2020

Selon les médias, au moins 1.000 personnes tenant des fleurs blanches ont formé une «chaîne de solidarité» de quelque cinq kilomètres de long entre les stations de métro Pouchkinskaïa et Kountsevchtchina le long de la rue Pritytsky. Les voitures qui passent klaxonnent pour soutenir les manifestants.

18:17 13.08.2020

L'action Médecins contre la violence a réuni des médecins de tous les hôpitaux de la ville, des étudiants et des professeurs d'université. Les personnes en blouses blanches rassemblées près de l'Université de médecine tiennent des fleurs et des affiches «Les médecins avec le peuple», selon Sputnik Belarus.

18:10 13.08.2020

«Faisant suite à l’élection présidentielle du 9 août 2020, des manifestations ont régulièrement lieu à Minsk et dans les grandes villes de province. Des heurts sont constatés quotidiennement, conduisant à l’interpellation de plusieurs milliers de manifestants et occasionnant des dizaines de blessés et deux morts. Il est recommandé de se tenir à l’écart de tout attroupement et de s’abstenir de prendre des photographies des forces de l’ordre», peut-on lire sur le site du ministère.

18:08 13.08.2020
17:49 13.08.2020

Une manifestation non-autorisée se déroule notamment à l'usine automobile BelAZ de Jodino, dans la région de Minsk, rapporte un correspondant de Sputnik. Les ouvriers réclament la tenue d'une nouvelle élection présidentielle et dénoncent les actions musclées des forces de l'ordre pendant les manifestations.

L'usine Terrazit de Grodno est en grève illimitée. Les travailleurs demandent d'arrêter les violences contre les civils, de libérer les détenus, d'annuler les résultats de la présidentielle et d'en tenir une autre sous la supervision d'observateurs internationaux.

17:46 13.08.2020

Une dizaine de bus avec des policiers anti-émeute et du matériel spécial pour disperser les manifestants se trouvent à proximité.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала