Moscou a détecté des tentatives d'ingérence en Biélorussie pour la déstabiliser

© Sputnik . Viktor Tolotchko / Aller dans la banque de photosLes forces de l'ordre lors des manifestations à Minsk
Les forces de l'ordre lors des manifestations à Minsk - Sputnik France
La Russie a relevé des tentatives d'ingérence en Biélorussie visant à diviser la société, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a indiqué que la Russie aspirait à ce que la situation critique en Biélorussie se stabilise. Elle a par ailleurs souligné que son pays avait repéré des tentatives de pression et d'ingérence dans les affaires d'un État souverain.

«On aperçoit une pression sans précédent exercée par des partenaires étrangers sur les autorités biélorusses. Des tentatives éloquentes d'ingérence dans les affaires d'un État souverain sont détectées, dans le but de diviser la société et de déstabiliser la situation», a -t-elle déclaré lors d'un point de presse.

Allié du peuple biélorusse

Mme Zakharova a appelé «les parties à la retenue et à la discrétion». Les théories sur l'existence d'une «piste russe» dans le mouvement protestataire qui touchent plusieurs villes biélorusses sont sans fondement, affirme-t-elle.

Selon elle, les tentatives d'envenimer les relations entre Moscou et Minsk sont vouées à l'échec.

«La Russie était et reste un allié fiable et un ami de la Biélorussie et du peuple frère biélorusse», assure-t-elle.

Journalistes détenus

Logo de Yandex - Sputnik France
Des policiers armés investissent les bureaux du géant russe Yandex à Minsk
La plupart des journalistes russes interpellés ces derniers jours en Biélorussie ont été relâchés. L'ambassadeur russe à Minsk Dmitri Mezentsev est en contact étroit avec les autorités à ce propos, a ajouté Maria Zakharova.

Des manifestations ont éclaté à plusieurs endroits de la capitale biélorusse, Minsk, ainsi qu’à Brest, Kobryn, Pinsk, Baranovitchi, Gomel et Grodno après la publication des sondages de sortie des urnes qui accordaient une victoire écrasante de plus de 80% à Alexandre Loukachenko.

Les États-Unis comptent coopérer avec l'Union européenne pour réagir à la situation en Biélorussie et n'excluent pas des sanctions contre le pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала