Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un zoo au cœur d’une polémique en Belgique pour une activité avec des otaries – vidéo

CC0 / skeeze / une otarie
une otarie - Sputnik France
S'abonner
Le parc animalier Mont Mosan en Belgique s’est retrouvé sous le feu des critiques après la diffusion d’une vidéo qui montre des otaries tracter une petite barque dans laquelle se trouvent des enfants. Le directeur s’est défendu de toute maltraitance animale et affirme avoir reçu des menaces de mort.

La réputation du parc Mont Mosan près de Huy, en Belgique, a été entachée le week-end du 7 août en raison d’une vidéo diffusée par l’association «C’est Assez!» qui défend les animaux et plus particulièrement les cétacés en captivité. Elle a incité les internautes à interpeller la direction pour ce qu’elle considère être de la maltraitance.

La vidéo partagée plusieurs milliers de fois sur Twitter et Facebook montre deux otaries tirer par une corde attachée à leur cou une petite barque à bord de laquelle se trouvent des enfants. «Des otaries qui tractent des enfants, ça n’a rien d’amusant!», s’indigne l’association.

Un ours polaire - Sputnik France
Une danse improbable entre un ours polaire et un travailleur d’un zoo belge – vidéo

Les internautes n’ont pas non plus caché leur mécontentement face à l’activité proposée. Une visiteuse du zoo s’est adressée directement à la direction. «Où est le bien-être animal dans votre parc? Pensez-vous vraiment que c’est indispensable pour attirer le public?», interroge-t-elle dans son témoignage auprès du site 7sur7.be.

La direction réagit

Le directeur du parc, Jean-Marc Vanberg, affirme avoir subi un flot d’insultes, voire des menaces de mort, par Facebook et par mail. «Je pense que les gens devraient davantage faire attention aux massacres de pauvres baleines qui ont toujours cours dans certains endroits du monde au lieu s’occuper d’un petit parc où les animaux ne sont pas maltraités», contre-attaque-t-il auprès du média belge.

Précisant qu’il propose ce divertissement aux visiteurs depuis plusieurs années, il souligne que c’est la première fois qu’ils reçoit des plaintes à ce propos. «Les otaries ne sont pas attachées», assure-t-il, «elles tirent le bateau grâce à un anneau qu’elles prennent dans leur gueule. C’est comme ça qu’on leur a appris à faire. Maintenant, peut-être trouvent-elles cela moins fatiguant de passer la tête dans l’anneau».

En 2018, le parc Mont Mosan avait déjà suscité la polémique, visé par une plainte de l’association Wolf Eyes. Elle lui reprochait d’utiliser trop de chlore dans ses bassins, au point que les otaries et les phoques en étaient devenus aveugles. Le directeur avait réfuté ces accusations.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала