Aux côtés des chasseurs Éric Dupond-Moretti fustige les «ayatollahs de l’écologie» et leurs «steaks de soja»

Éric Dupond-Moretti a signé la préface d’un ouvrage de Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC). Dans ces quelques pages, il dénonce les dérives des écologistes et des militants de la cause animale, révèle le JDD.

Le garde des Sceaux s’en est pris aux défenseurs de la cause animale, dans la préface d’un ouvrage de Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs, rapporte le JDD qui a pu lire cet avant-propos.

Barbara Pompili - Sputnik France
Quand la nouvelle ministre de l'Écologie plaidait pour l’interdiction de pesticides qu'elle vient de réautoriser – vidéo

Le livre s’intitule Un chasseur à la campagne et sort aux Éditions du Gerfaut ce 18 août. Dans sa préface, Éric Dupond-Moretti salue l’ouvrage comme un «petit bijou», un livre «fait pour que les chasseurs relèvent la tête». Le garde des Sceaux égratigne au passage certains militants écologistes et de la cause animale, qu’il qualifie d’«illuminés» et d’«intégristes».

«Ce livre, les ayatollahs de l’écologie s’en serviront pour allumer le barbecue où ils cuiront leurs steaks de soja», écrit-il ainsi.

Dénonçant un «extrémisme» et un «dogmatisme aveugle» dans la critique des chasseurs, Éric Dupond-Moretti explique s’adonner lui-même à sa passion sans honte.

«Quand sur un arrêt de mon setter irlandais je tue un perdreau, je n’ai pas honte ; et quand je me délecte de la chair de l’oiseau accompagnée de choux, je n’ai pas honte. Nous sommes aussi notre passion», explique-t-il encore dans sa préface.

Pas d’auto-censure

La préface a été écrite avant la prise de fonctions du ministre de la Justice. Mais même après sa nomination, le garde des Sceaux semble assumer ses propos et n’a pas souhaité revenir dessus. Aucune réécriture de l’avant-propos n’a été envisagée, comme le précise Willy Schraen au JDD.

«La question ne s'est pas posée une seule seconde. Il est droit dans ses bottes. Oui, il est ministre de la Justice, mais il reste Éric Dupond-Moretti, avec ses convictions et sa façon claire de dire les choses », déclare le président de la Fédération nationale des chasseurs au JDD.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала