Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Spoutnik V: le Centre Gamaleïa évoque des tentatives de débaucher ses scientifiques

© Sputnik . Le RFPI et le Centre Gamaleïa  / Aller dans la banque de photosUn scientifique du Centre d’épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa
Un scientifique du Centre d’épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa - Sputnik France
S'abonner
Le directeur du Centre Gamaleïa, qui a développé le premier vaccin au monde contre le Covid-19, a déclaré dans une interview à la chaîne Rossiya 1 que certains chercheurs de son établissement faisaient l'objet de tentatives de débauchage.

Certains tentent d’acheter les scientifiques du Centre d’épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa, qui a développé le premier vaccin au monde contre le Covid-19, a déclaré son directeur, Alexandre Guinzbourg dans une interview accordée dimanche 16 août à la chaîne Rossiya 1.

«Ils essaient, oui, mais ils n’y arriveront pas», a-t-il déclaré, sans pourtant préciser qui essaie exactement de débaucher les scientifiques du Centre.

Selon lui, l'équipe travaille au Centre depuis dix ans et «toute université américaine et européenne a de quoi envier cette assemblée de scientifiques».

L’enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19

Vaccin russe contre le Covid-19 Spoutnik V - Sputnik France
Vaccin russe contre le Covid-19: les études post-enregistrement démarrent bientôt
La Russie est le premier pays au monde à avoir procédé à l’enregistrement d’un vaccin contre le Covid-19. L’annonce a été faite le mardi 11 août par Vladimir Poutine lors d’une réunion avec les membres du gouvernement.

La molécule a été conçue conjointement par le Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI) et le Centre d’épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa.

Elle a été enregistrée sous le nom de «Spoutnik V». Des demandes d’un milliard de doses de la part de plus d’une vingtaine de pays ont déjà été reçues, a rapporté son directeur, Kirill Dmitriev. La Russie s’est mise d’accord pour produire le vaccin dans cinq pays ayant la capacité de production de 500 millions de doses par an, a-t-il ajouté.

Les premiers lots seront réservés aux soignants, alors que la vaccination massive prévoit l’administration de la molécule à tous ceux qui le souhaitent.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала