Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pieds nus, il erre dans la taïga pendant quatre jours

© Sputnik . Alexandre Lyskine / Aller dans la banque de photosLa taïga, image d'illustration
La taïga, image d'illustration - Sputnik France
S'abonner
Il a failli se noyer dans un marais, puis, être le dîner d’une ourse: après s'être perdu dans les bois de la taïga, un habitant de la région d'Irkoutsk, en Sibérie, y a erré quatre jours avant d'être retrouvé par la police, relate Komsomolskaïa Pravda.

Sakhaline, Russie - Sputnik France
Des touristes auraient découvert une créature marine à bec après une tempête à Sakhaline - photos
Les pieds abîmés, de nombreuses callosités, la joie d’enfin revoir des gens. Tel est le résultat de l’aventure d’un homme de 49 ans qui, lors de son service de veille en tant que gardien d’un chantier forestier, s’est récemment perdu dans la taïga, relate le quotidien Komsomolskaïa Pravda. Il a passé quatre jours dans les bois où il n'y avait pas de réseau, avant d'être retrouvé par la police et des bénévoles de la région.

Armé d’un seul briquet dans sa poche, l’homme a dû surmonter de nombreux obstacles pendant ces quatre jours.

Ainsi, le malheureux dit avoir mangé des myrtilles et des champignons qu’il a pu faire cuire grâce à son briquet. Mais c’est le manque d’eau qui s’est avéré être son principal problème. «Il n'y avait pas beaucoup de ruisseaux, j'ai dû boire dans des flaques d'eau, et même dans un marais», a-t-il raconté. C’est ainsi qu’il a perdu ses chaussures et a manqué d'être absorbé dans un bourbier.

«Les propriétaires de la taïga»

Un ours noir - Sputnik France
Un ours noir rejoint nonchalamment une famille en plein pique-nique – vidéo
Parmi les moments les plus terrifiants de son aventure forestière, la rencontre avec «les propriétaires de la taïga», une ourse accompagnée de deux oursons, a été le plus impressionnant.

«J’ai vu toute ma vie passer sous mes yeux. Je pensais que c'était la fin. Je n'avais qu'un bâton entre les mains», a-t-il déclaré, interrogé par le journaliste du quotidien. L’homme a eu de la chance: «Mais l’ourse ne m’a pas vu».

Finalement, au quatrième jour, il a été retrouvé près d’une autoroute, à 15 kilomètres du chantier qu’il gardait.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала