Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine et Macron se sont entretenus par téléphone au sujet de la Biélorussie et de la Libye

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine et Emmanuel Macron à Osaka
Vladimir Poutine et Emmanuel Macron à Osaka  - Sputnik France
S'abonner
Lors d'un entretien téléphonique qui a eu lieu ce mardi 18 août à l'initiative de Paris, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ont abordé la situation en Biélorussie ainsi que la crise libyenne. Le Président russe en a également discuté avec Charles Michel, président du Conseil européen.

Le Président russe a discuté avec son homologue français ce mardi 18 août lors d'un entretien téléphonique de la situation en Biélorussie, a fait savoir le service de presse du Kremlin.

La conversation a eu lieu à l’initiative de la partie française, souligne la source.

Maria Zakharova - Sputnik France
Macron incite à soutenir les manifestants pacifiques en Biélorussie, Zakharova évoque les Gilets jaunes

«Au cours de la discussion sur la situation aggravée en Biélorussie, Vladimir Poutine a jugé inadmissible l'ingérence dans les affaires intérieures du pays et la pression exercée sur les dirigeants biélorusses. Les deux parties ont exprimé un intérêt commun dans le règlement rapide des problèmes en question», indique un communiqué.

En outre, les dirigeants des deux pays ont de nouveau échangé leurs points de vue sur la crise libyenne.

Le 12 août, à l'occasion d’un premier entretien téléphonique, les deux Présidents avaient déjà évoqué la Biélorussie. Emmanuel Macron avait alors «fait part de sa très grande préoccupation» sur la situation dans le pays et «la violence opposée aux citoyens lors des élections».

Entretien avec le président du Conseil européen

Toujours ce mardi, le président du Conseil européen Charles Michel a annoncé sur Twitter avoir discuté avec Vladimir Poutine de la situation en Biélorussie.

​«Seul un dialogue pacifique et véritablement ouvert peut résoudre la crise biélorusse», a-t-il ajouté.

Pour rappel, Charles Michel a annoncé hier avoir convoqué mercredi 19 août une réunion des membres du Conseil européen pour discuter de la situation dans le pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала